Nantes

Distribution

Comment Maisons du Monde fait de la data sa nouvelle clé de voûte

Par Amandine Dubiez, le 06 novembre 2018

L’enseigne de décoration et d’ameublement Maisons du Monde, qui détient plus de 300 magasins d’ameublement en Europe, s’est construit depuis deux ans une équipe entière dédiée à la data. La gestion des données est en train de devenir une brique essentielle de la stratégie du géant mondial de l’ameublement. 

L'enseigne Maisons du Monde compte 313 magasins en Europe. — Photo : Maisons du Monde

C’est un projet qui a été lancé il y a deux ans par Julie Walbaum, la nouvelle directrice générale du groupe de 7 200 salariés, qui était auparavant directrice générale digital, marketing client, relation client et transport, au sein de l’enseigne de décoration et d’ameublement. Aujourd’hui, le groupe nantais, qui vient de dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires, dont plus de 20 % grâce aux ventes en ligne, veut inclure ses outils d’analyses des données à tous les étages de Maisons du Monde.

Un guichet unique de la donnée

« Notre but est d’être totalement data-driven », explique Karim Louedec, chief data officier. Son objectif : construire un guichet unique de la donnée, une sorte de self-service où chacun des salariés du siège pourrait venir se servir des données, pour avoir des réponses à ses questions stratégiques. Cela prendrait la forme de tableaux en ligne automatisés. Ces tableaux pourraient, par exemple, donner des éléments chiffrés sur l’efficacité de telle campagne marketing, ou présenter les articles les plus vendus en fonction des zones géographiques.

Le groupe Maisons du Monde veut généraliser à tous les services des outils qu’il teste depuis un an et demi en interne, au siège social de Vertou (Loire-Atlantique) et à Paris, au sein du service marketing digital. Concrètement, l’équipe data a, entre autres, créé un module de recommandation en post-achat sur Internet adapté au profil du client, en croisant les milliers des données sur les paniers des clients, leurs parcours d’achat, les fiches produits. « Si un client achète un canapé, on lui recommandera telle table basse en bois, parce que nous avons analysé les tendances d’achat », explique Karim Louedec. Son équipe peut aussi analyser les effets des campagnes de communication ou les commentaires des clients sous les fiches produit.

Une équipe hybride data-business

Pour produire cela, 25 salariés récoltent, analysent, présentent ces données. « C’est une équipe hybride entre data et business, avec des profils techniques issus d’écoles d’ingénieurs et profils issus des écoles de commerce », détaille Karim Louedec. Ils étaient quatre il y a deux ans, quand il a été nommé responsable du programme data. Lui occupait le même poste au sein du groupe M6. Chez Maisons du Monde, sa mission est aussi technique que pédagogique. Il s’agit d’intégrer pleinement les data-analyst aux réunions métiers.

Faire savoir en interne

« Ce qui est important, c’est de développer le savoir-faire mais aussi de faire savoir », explique celui qui compte également six ans d’expérience en tant qu’enseignant-chercheur au CNRS. « On travaille beaucoup en interne pour cela. Nous sommes dans un mode collaboratif avec les équipes métiers. La data est embarquée dès le début du projet », poursuit Karim Louedec.

Le spécialiste de la donnée a bien sûr calculé l’impact de cette nouvelle stratégie sur les ventes, mais il tient à rester discret sur ce sujet devenu hautement stratégique. « On est dans une démarche ROIste où nous mettons en place des stratégies scalables », précise-t-il. En clair, le modèle est validé. Reste plus qu’à le généraliser à tous les services.

L'enseigne Maisons du Monde compte 313 magasins en Europe. — Photo : Maisons du Monde