Rennes

Informatique

Sib Ouest bientôt trois fois plus grand

Par Géry Bertrande, le 13 juin 2017

L'équipementier informatique rennais a racheté un immeuble voisin pour s'agrandir vu son essor : + 35 % en 2016. Un investissement de 500.000 euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Patrick Fernando, à la tête de Sib Ouest, avait réalisé ses deux premières embauches en 2012, un an après sa création. Aujourd'hui, sa société compte 7,5 emplois en équivalents temps plein. « Nous arrivons à saturation dans nos locaux actuels », confie l'entrepreneur rennais. Locataire de 110 m² au parc de Brocéliande, à Saint-Grégoire, il va devenir propriétaire de 300 m². L'immeuble voisin qu'il a acquis hébergeait le cabinet d'expertise-comptable Le Tinier qui va lui-même s'agrandir à côté.

500.000 euros investis

Ce projet représente un investissement de quelque 500.000 euros pour Sib Ouest dont 150.000 euros de travaux. L'entreprise a reçu le soutien de Rennes Métropole pour la création de quatre emplois supplémentaires sous trois ans, et du cabinet CGP (pour une aide de 40.000 euros). « Le chantier va débuter en septembre pour trois mois », explique Patrick Fernando, qui prévoit de faire passer son pôle commercial de quatre à six personnes et un déménagement fin 2017. Pour le bien-être de ses salariés, il veut créer « un cocon », avec salle de sieste, cuisine, etc.

Réactivité logistique et succès

Il conservera une partie laboratoire, d'assemblage et stockage pour son matériel informatique, coeur de métier de cette société de conseil et d'intégration. Sib Ouest se pose en « bon logisticien réactif », capable de répondre aussi bien à une commande de trois euros, pour un câble, qu'à l'équipement complet d'une entreprise cliente. Indépendant, Sib Ouest n'a « aucune limite de marques ni de références ». D'où son succès : + 35 % de chiffre d'affaires entre 2015 et 2016, pour atteindre 2,5 millions d'euros. Avec l'objectif des trois millions cette année. « Nous avons toujours été positifs », affirme Patrick Fernando.

Jusqu'aux usines Carambar...

À 42 ans, ce dirigeant témoigne d'un « développement sain » auprès d'une clientèle de 3.000 comptes dans l'Ouest, 100 % B to B, fidèles et souvent de renom : l'Armée de terre, Giboire, Neo-Soft, Espacil, Cordon Electronics, Denis Matériaux, Salaün, Technicolor, des artisans... Son matériel se retrouve jusque dans les usines Carambar de France ! Des institutionnels lui font aussi confiance, comme l'IRT b<>com, des centres hospitaliers, des Ogec... « Nous devons répondre à une attente forte de nos clients pour un service de qualité et de fiabilité sur le long terme, quelle que soir l'enveloppe budgétaire ! », insiste Patrick Fernando. À cette activité de négoce de matériel de type ordinateurs, tablettes, téléphones, flottes, anti-virus et quelques logiciels de base (hors logiciels métiers), s'ajoute un autre secteur porteur : « Nous assurons aussi beaucoup de débarras informatiques en lien avec une entreprise certifiée pour la destruction ».

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition