Bretagne

Numérique

Opération lobbying lancée pour la création d'un émoji breton

Par Virginie Monvoisin, le 13 janvier 2020

Après une campagne de financement participatif à laquelle ont notamment participé des entreprises bretonnes, l'association .bzh et la Région Bretagne lancent une campagne de communication collaborative. Elle vise à prouver, d'ici au 9 février, l'utilité de la création définitive d'un émoji représentant le drapeau breton.

Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne, en plein "tweet" de lancement de la campagne pour la création d'un émoji breton.
Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne, en plein "tweet" de lancement de la campagne pour la création d'un émoji breton. — Photo : © Virginie Monvoisin

La Région Bretagne veut son émoji (petite image utilisée dans un message électronique pour exprimer une émotion, représenter un personnage, une action), et compte bien sur les Bretons et leurs sympathisants pour mener à terme son projet. Elle vient en effet de lancer une grande opération de communication « collaborative » visant à démontrer l’utilité et le potentiel d’un émoji représentant le drapeau breton. Du 13 janvier au 9 février, chacun est ainsi invité à partager le hashtag #emojiBZH sur Twitter, qui fait apparaître le "Gwenn Ha Du", le drapeau breton. « L’Écosse et le Pays de Galles ont leur émoji depuis 2018, alors pourquoi pas la Bretagne ? », estime David Lesvenan, président de l’association .bzh.

Un émoji qui pourrait "flotter" en 2021

C’est elle qui est à l’origine de cette idée d’émoji, soutenue par la Région. Après une opération de crowdfunding, qui avait déjà mobilisé les entreprises (Abaka, Cadiou, Armor Lux…), elle veut maintenant passer à l’acte et prouver l’intérêt d’une telle icône à Unicode (la structure américaine en charge de la création des émojis). L’émoji breton pourrait ainsi être définitivement créé en 2021 et ce sur toutes les plateformes de réseaux sociaux (Facebook, Apple, Instagram, Twitter…)… si l’association bretonne prouve qu’il a une vraie utilité et qu’une attente est forte à son égard. Unicode active en effet 150 nouveaux émoji par an.

Personnalités et entreprises engagées

Pendant cette campagne de communication d’un mois, des personnalités vont soutenir l'initiative. Parmi elles, des personnalités ou entrepreneurs bretons (Simon Lagadec, Patrick Poivre d'Arvor, Alexandre Calvez, Ronan Le Flécher, Christian Le Squer, Loïc Hénaff…). Les entreprises et collectivités se sont aussi engagées comme partenaires pour défendre l’idée. Une quarantaine figure aux côtés de l’association .bzh, comme la BPGO, Le Poool, Produit en Bretagne, le Stade Rennais, le FC Lorient, le Groupe Kermarrec, Trecobat, GSF, Cloître ou encore Eureden…

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail