Rennes

Loisirs

Grégory Boudailliez lance une plateforme dédiée aux « Avis Sportifs »

Par Virginie Monvoisin, le 19 octobre 2017

Une plateforme dédiée aux avis sur le matériel sportif : c’est l’idée développée par Grégory Boudailliez. Le chef d’entreprise Rennais mise sur le communautaire et le digital pour sa nouvelle start-up. Et ça marche !

Grégory Boudailliez, fondateur d'Avis Sportifs.
Grégory Boudailliez, fondateur d'Avis Sportifs. — Photo : CC-BY-VirginieMonvoisin-LeJournaldesentreprises

Le Rennais Grégory Boudailliez (ex-dirigeant fondateur de TapisChic), 40 ans, dont 20 passés dans le numérique, a lancé un nouveau concept de site internet. Avis Sportifs est une plateforme dédiée à la mise en ligne d’avis… sportifs ! En quelques mots, il s’agit de mettre en rapport les marques, leurs produits, et les consommateurs. « Je voulais créer un nouveau concept qui allie le digital, le côté communautaire, et la passion du sport, qui touche presque tous les consommateurs de près ou de loin », explique Grégory Boudailliez, runner et tennisman à ses heures.

Un « média digital »

Il définit son site comme « un média digital », car fort en contenu. En effet, la base est le recensement de milliers d’articles de sport (de la barre de céréales aux chaussures de randonnée en passant par les raquettes, baskets, lunettes…) de toutes marques (Apurna, Salewa, Casal, Cornillaud…). À chaque article, l’internaute peut venir déposer un commentaire, une note, en s’inscrivant gratuitement.

10.000 avis en un mois

Avis Sportifs rassemble déjà 40.000 membres en à peine deux mois. « Nous visons les 250.000 membres fin 2017 », ambitionne le dirigeant, qui a déjà reçu 10.000 avis en un mois. L’intérêt ? Pour l’internaute, il devient s’il laisse de nombreux avis un membre privilégié à qui il sera accordé le droit de postuler à des tests de produits nouveaux, envoyés par les marques à Avis Sportifs.

« Cela intéresse les marques d’avoir un retour sur leurs prochains produits, souligne Grégory Boudailliez. Le testeur sélectionné se voit offrir l’objet en échange d’essais en situation. « Il doit aussi le présenter à trois ou quatre autres personnes, rédiger un avis, partager ses impressions sur les réseaux sociaux, etc. Les testeurs sont donc choisis pour leur rayonnement sur le net, selon leur activité et leur nombre d’amis ou followers ». Quinze produits sont actuellement en test chez Avis Sportifs. Le phénomène semble faire boule de neige, et Grégory Boudailliez (associé avec Hubert Duval, Emmanuel Delrue et Arnaud Monnier) espère atteindre la rentabilité au bout de 18 mois d’activité (même s’il ne confie pas ses objectifs de chiffre d’affaires). Son modèle économique ? Il se rémunère auprès des marques qui font tester les produits sur son site.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition