Rennes

Commerce

Carré Rennais : Analyse du parcours client en ville

Par V.M., le 03 mars 2017

Trois questions à Marion Trommenschlager, responsable projet au Carré Rennais, l'association des commerçants du centre-ville.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Le Journal des Entreprises : Vous avez proposé à trente commerces de s'équiper de capteurs. Quelle est leur fonction ?

Marion Trommenschlager : Ces sortes de « box » de 5 cm x 16 cm, achetées auprès d'un partenaire lyonnais spécialisé (Bealder), captent les fréquences WiFi des téléphones mobiles de clients en boutique (par exemple chez Rougié & Plé, le restaurant Le Carré, U Express, Bessec, Transfert, Maison Simon...). De manière anonyme et sans donner d'informations sur eux-mêmes, ils vont servir à identifier les déplacements au sein du magasin, et plus largement, pour nous, association, de voir leurs déplacements en centre-ville. C'est une solution d'analyse du parcours utilisateur, comme peuvent le pratiquer des sites internet de e-commerce.

Pourquoi adapter cette méthode aux commerces physiques ?

M.T. : Avec le numérique, le commerce de centre-ville connaît des transformations. C'est une démarche expérimentale d'analyse des comportements. Habituellement, ce type de capteurs peut être installé dans de grands centres commerciaux. C'est la première fois en France qu'un tel dispositif est déployé en réseau ouvert par une association de commerçants de centre-ville. Ce projet sera aussi utile pour Rennes Métropole dans le cadre des plans d'actions à mener pour dynamiser le centre-ville et Rennes comme destination touristique.

Qu'allez-vous faire des données ?

M.T. : Les données recueillies sont analysées et cartographiées en temps réel sur une plateforme. Le commerçant y voit les zones chaudes et froides de son magasin. Il pourra alors réorganiser son espace en fonction de cela pour améliorer le parcours d'achat de ses clients. Pour nous, association, cela permet de cartographier les flux et les heures de fréquentations du centre-ville. Cette expérimentation (qui a coûté autour de 9 000 euros : 90 euros par capteur acheté et licence à l'année auprès du fournisseur) va durer un an. Ensuite, d'autres commerces pourront y participer en 2018. L'objectif est de mettre à disposition de nos adhérents des outils nouveaux.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.