En bref

  • Côtes-d'Armor

    Nomination

    Pascal Concert succède à Patrick Fairier à la tête de Syproporcs

    12 septembre 2017

    Pascal Concert , éleveur de 52 ans basé à Ploubalay, vient de succéder à Patrick Fairier à la présidence du groupement porcin Syproporcs à Lamballe (120 adhérents, 450.000 têtes abattues). Après une quinzaine d'années en tant que salarié, il s'est installé comme éleveur de porc en 1997. Avec son épouse, qui l'a rejoint en 2004,  Pascal Concert gère un élevage de 340 truies sur une surface agricole de 150 hectares. Il est entré au conseil de la Sica Syproporcs, adossé à la coopérative Le Gouessant, en 2005.

  • Côtes-d'Armor

    Collectivité

    Dominique Consille nommée sous-préfète de Dinan

    20 novembre 2017

    Par décret du Président de la République en date du 17 novembre 2017, le sous-préfet de Dinan, Michel Laborie, quitte le département. Il est nommé secrétaire général de la préfecture d'Albi dans le Tarn (81).

    Il est remplacé par Dominique Consille qui prendra prochainement les fonctions de sous-préfète de l’arrondissement de Dinan. Elle a notamment été, de 2013 à 2016, sous-préfète de Châteaulin.

  • Morbihan

    Innovation

    Liger ouvre sa première station bio GNV grand public

    20 novembre 2017

    Après la chaufferie bois et l'unité de méthanisation, le pôle énergétique Liger, a inauguré à Locminé la première station bio GNV bretonne ouverte au grand public. En 2015, Liger avait été créé une première station bio GNV pour des flottes de véhicules de collectivités et entreprises. Ce gaz vert, dénommé Karrgreen, est produit à partir de biométhane issu de la fermentation de déchets organiques collectés sur le territoire. Avec cette ouverture au grand public, Liger entend aller plus loin dans sa logique de boucle énergétique.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement
  • Bretagne

    Innovation

    Osmobio veut faire autoriser son désherbant « naturel »

    20 novembre 2017

    Fondateur d'Osmobio à Loudéac en 2009, Jacques Le Verger a investi plus d'un million d'euros en R&D et études pour convaincre l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail de l'absence de danger de son désherbant « naturel ». En plein débat sur l'utilisation du glyphosate par les agriculteurs, il compte déposer un nouveau dossier de commercialisation en 2018 en s'appuyant sur l'institut national de l'environnement industriel et des risques (Ineris). Jusqu'à présent, l'Anses a toujours refusé de lui donner son blanc-seing.