Emploi

Interview Pôle Emploi : « Notre stratégie de spécialisation est un atout dans la période qui s’ouvre »

Entretien avec Philippe Barnabé, directeur territorial Pôle Emploi Côtes d’Armor

Propos recueillis par Julien Uguet - 01 juillet 2020

En Côtes-d’Armor, Pôle Emploi compte s’appuyer sur ses 32 conseillers spécialisés pour accompagner toujours plus finement les entreprises dans la période incertaine qui s’ouvre en matière d’emploi.

Philippe Barnabé, directeur territorial de Pôle Emploi en Côtes-d'Armor.
Philippe Barnabé, directeur territorial de Pôle Emploi en Côtes-d'Armor. — Photo : @DR

Comment appréhendez-vous les mois à venir en matière d’emploi en Côtes-d’Armor ?

Il est trop tôt pour tirer les enseignements de la crise du coronavirus. Bien malin est celui qui entend prédire l’avenir en matière d’emploi en Côtes-d’Armor tant le contexte que nous vivons est unique, sans véritable perspective à moyen terme et long terme. Toutefois, certains signaux sont encourageants puisque nous avons, en mai, retrouver des niveaux d’inscription de demandeurs d’emploi identiques à février. Alors certes, les mesures liées à l’activité partielle faussent un peu la réalité mais, en parallèle, le volume d’offres proposées par les entreprises du département repart à la hausse.

On voit que, dans les grands groupes, des plans sociaux ou de départs volontaires sont annoncés. Personne n’est, là aussi, capable de dire quel sera l’impact sur notre tissu économique qui a la chance de s’appuyer sur des secteurs solides, comme l’agriculture ou l’agroalimentaire qui ont démontré leur force pendant le confinement.

Quels sont les enjeux pour les équipes de Pôle Emploi ?

Le principal enjeu va être d’être encore plus réactif, notamment en septembre après les congés d’été. Nous allons devoir être encore plus performant pour que les besoins des entreprises et les profils qualifiés dans nos portefeuilles matchent rapidement. Je prends l’exemple du secteur de l’hôtellerie et de la restauration durement impacté. Depuis quelques semaines, nous avons déployé à leur attention une application numérique, appelée « Maintenant », et dont l’objectif est de répondre à l’urgence d’une absence un jour donné. Le professionnel, via son profil paramétré au regard de ses besoins, va pouvoir savoir, en quelques instants, si un cuisinier ou un serveur est disponible et peut le dépanner pour le service du midi, voire pour une période plus longue.

La digitalisation de vos services prend une place de plus en plus importante. Cela ne vous éloigne-t-il pas du terrain ?

La digitalisation est essentielle mais ne remplacera jamais le contact direct. Toutefois, le confinement et la fermeture de nos agences ont démontré que le numérique était l’outil pour conserver un lien avec les usagers et les recruteurs. Les enquêtes de satisfaction menées après la crise ont montré un taux de reconnaissance supérieur à 85 %. Cela prouve bien que notre qualité de service ne s’est pas dégradée même s’il faut convenir, pour tous, que ce n’était pas une situation idéale.

Depuis quelques jours, nous avons repris un mode de fonctionnement normal avec un retour en agence et sur le terrain des 290 collaborateurs de Pôle Emploi. Surtout, nos 32 conseillers spécialisés entreprises ont repris leur contact direct avec les entrepreneurs du territoire. Cette stratégie de spécialisation, qui permet aux dirigeants d’avoir des interlocuteurs identifiés comme de véritables partenaires du quotidien, est un atout dans la période qui s’ouvre.

Philippe Barnabé, directeur territorial de Pôle Emploi en Côtes-d'Armor.
Philippe Barnabé, directeur territorial de Pôle Emploi en Côtes-d'Armor. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail