Saint-Brieuc

Infrastructure

Les pêcheurs demandent la suspension du projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc

Par Julien Uguet, le 15 octobre 2020

Le bras de fer se poursuit entre les pêcheurs des Côtes-d’Armor et Ailes Marines, le pilote du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc. Les premiers demandent à l’État de suspendre le projet. Le second leur donne rendez-vous lors du prochain comité de suivi.

Les pêcheurs des Côtes-d'Armor entendent mettre tout en oeuvre pour faire annuler, si besoin, le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc.
Les pêcheurs des Côtes-d'Armor entendent mettre tout en oeuvre pour faire annuler, si besoin, le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc. — Photo : @DR

Le torchon brûle de plus en plus entre les pêcheurs des Côtes-d’Armor et Ailes Marines, le pilote du futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc. « Depuis le début des discussions relatives au projet, les professionnels de la filière ont toujours mis en avant le fait que ce projet ne se fera pas au détriment de leur activité et des actions de préservation et de gestion des espèces, précise Alain Coudray, président du comité des pêches des Côtes-d’Armor. Il est fort regrettable d’entendre l’État et la Région Bretagne affirmer que ce projet devra se faire alors que les engagements pris envers les pêcheurs ne sont pas respectés. »

Empêcher le début des travaux

En ligne de mire, comme depuis longtemps, la position d’Ailes Marines que les professionnels de la mer jugent « méprisante ». Le pilote du projet « continue d’annoncer un début des travaux pour le printemps 2021 alors qu’à ce jour il n’a notamment toujours pas présenté d’éléments validés par la communauté scientifique concernant les réponses biologiques en termes de développement, physiologie et comportement de la plupart des espèces de la baie de Saint-Brieuc soumises aux perturbations de la phase travaux. »

Agacés de se faire mener en bateau, puisqu’ils n’estiment pas avoir de réponses à leurs questions, les pêcheurs professionnels demandent la suspension de ce projet qui doit produire l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 835 000 habitants. « Dans l’éventualité où ces garanties ne seraient pas apportées rapidement par Ailes Marines, nous continueront à mettre tous les moyens en œuvre pour annuler le projet et empêcher le début des travaux, ajoute Alain Coudray. Nous espérons vivement que les élus locaux et les Costarmoricains seront à notre côté pour défendre la baie de Saint-Brieuc. »

Ailes Marines veut rassurer

Suite à la diffusion de cette prise de position du comité des pêches, Ailes Marines a tenu à préciser que « l’avancement des études environnementales a été présenté au comité de gestion et de suivi du 16 juin dernier et à l’instance de concertation et de suivi du 10 juillet. La prochaine rencontre aura lieu le 4 novembre. À cette occasion, les résultats de plusieurs études attendues par les pêcheurs professionnels seront présentés. En particulier, les résultats finaux de l’impact du bruit sur la coquille Saint-Jacques, les résultats des mesures de bruit lors des tests d’outillage de cet été et l’avis d’Ifremer sur les états de référence de la ressource halieutique. »

Les pêcheurs des Côtes-d'Armor entendent mettre tout en oeuvre pour faire annuler, si besoin, le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc.
Les pêcheurs des Côtes-d'Armor entendent mettre tout en oeuvre pour faire annuler, si besoin, le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail