Énergie

Le parc éolien en mer de Saint-Brieuc officiellement sur les rails

Par Julien Uguet, le 02 juin 2020

Filiale du groupe espagnol Iberdrola, Ailes Marines vient de réaliser la commande ferme, auprès de Siemens Gamesa, des 62 éoliennes qui composeront le parc offshore de la baie de Saint-Brieuc.

Les 62 éoliennes seront fabriquées dans l'usine Siemens du Havre.
Les 62 éoliennes seront fabriquées dans l'usine Siemens du Havre. — Photo : @DR

Promesse tenue pour Ailes Marines. Lauréat du projet de parc éolien offshore de la baie de Saint-Brieuc en avril 2012, la filiale du groupe espagnol Iberdrola avait toujours donné comme calendrier, la fin du semestre 2020, pour valider son projet industriel. C’est désormais chose faite avec la signature, auprès de Siemens Gamesa Renewable Energy, d’une commande ferme de 62 éoliennes offshore SG 8.0-167 DD, y compris un contrat de maintenance de 10 ans pour les turbines.

« Nous sommes très heureux d’ajouter la France aux nombreux marchés du monde où nos éoliennes en mer se développent, précise Andreas Nauen, PDG de la division Offshore de Siemens Gamesa. Le fait que le projet de la baie de Saint-Brieuc ait passé la première commande ferme d’éoliennes offshore en France est un moment historique et témoigne de notre engagement à développer ce marché. » Selon la presse espagnole, le montant, non confirmé, s’élève à 950 millions d’euros.

Des pales et nacelles fabriquées au Havre

Les pales et nacelles des 62 turbines du parc éolien offshore de la baie de Saint-Brieuc seront produites dans la future usine d’éoliennes offshore de Siemens Gamesa au Havre. Le parc éolien offshore de la baie de Saint-Brieuc produira l’équivalent de la consommation électrique de 835 000 personnes pour 496 MW de capacité installée.

« En choisissant les éoliennes de 8 MW de Siemens Gamesa Renewable Energy, le parc éolien offshore de Saint-Brieuc s’assure une technologie de pointe et de haute performance, précise Javier García Perez, président d’Ailes Marines et directeur des affaires internationales offshore d’Iberdrola. Ailes Marines est engagé dans le développement de l’industrie éolienne offshore française, qui crée des milliers d’emplois hautement qualifiés, contribue à stimuler la relance économique et industrielle verte de la France. »

Ailes Marines prévoit de débourser 2,4 milliards d’euros dans le parc offshore des Côtes-d’Armor. Malgré des tensions toujours vives avec les pêcheurs des Côtes-d’Armor, l’opérateur confirme également son calendrier : démarrage de la construction en 2021 pour une entrée en service en 2023.

Les 62 éoliennes seront fabriquées dans l'usine Siemens du Havre.
Les 62 éoliennes seront fabriquées dans l'usine Siemens du Havre. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail