Côtes-d'Armor

Collectivité

Le nouveau préfet des Côtes-d’Armor veut s'engager pour les entreprises

Par Julien Uguet, le 14 janvier 2020

Le nouveau préfet des Côtes-d’Armor, Thierry Mosimann, exprime le voeu que son administration soit "plus fluide pour faciliter la croissance des entreprises du territoire et aider celles en difficulté".

Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor.
Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor. — Photo : @DR

Après quelques mois d’attente, les Côtes-d’Armor ont enfin un nouveau préfet en la personne de Thierry Mosimann. Âgé de 53 ans, né à Besançon (Doubs), ce petit-fils d’agriculteurs a fait ses études à Sciences Po Paris, d’où il sort diplômé en 1987. Quelques années plus tard, il intègre l’ENA au sein de la promotion Nelson Mandela (1999-2001).

Thierry Mosimann a commencé sa carrière au bureau des élections puis à la direction des collectivités locales du ministère de l’Intérieur. Il a également travaillé au ministère de la Justice avant de rejoindre en 2012, comme directeur des sports, le ministère des Sports et de la Jeunesse. Thierry Mosimann prend ensuite la direction de la préfecture du Val-d’Oise en tant que préfet délégué pour l’égalité des chances avant d’être nommé préfet de l’Aube en 2017. « J’ai une vision terrain de ma fonction et je n’hésiterai pas une seconde à aller mesurer, par des visites, l’impact des politiques publiques de l’État. »

Faciliter la croissance des entreprises

Si la sécurité, notamment routière, est l’une de ses priorités, le nouveau préfet des Côtes-d’Armor cite également la cohésion du territoire, l’environnement et le développement économique. « Notre administration doit être plus fluide pour faciliter la croissance des entreprises, aider celles en difficultés, etc. » Pour ce père de trois filles, marié à une enseignante en poste en Seine-Saint-Denis, la question de l’enseignement supérieur est aussi un enjeu. « Je suis natif d’un département rural où l’exode des jeunes vers les agglomérations a été très fort. Je pense, qu’en créant un écosystème favorable sur un territoire, tout est possible pour les garder sur place. »

Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor.
Thierry Mosimann, préfet des Côtes-d’Armor. — Photo : @DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.