Bordeaux

Communication et médias

WorldCast part à la conquête de l'Asie

Par Yoan Denéchau, le 03 mars 2020

WorldCast, fabricant d'émetteurs et transmetteurs radio, vient d'ouvrir un bureau en Malaisie. Cette PME, basée à Mérignac est un des piliers mondiaux de son secteur, avec des clients présents dans une centaine de pays. Avec ce développement en Asie, l'entreprise bordelaise compte devenir numéro un mondial de sa filière dans les trois prochaines années.

Julien Chomat, directeur général de WorldCast Systems, est entré dans l'entreprise 13 ans plus tôt, en tant qu'apprenti.
Julien Chomat, directeur général de WorldCast Systems, est entré dans l'entreprise comme apprenti 13 ans plus tôt. — Photo : Yoan Denéchau

Les portes de l’Asie s’entrouvrent pour la PME bordelaise. En effet, WorldCast Systems a installé, début janvier, un bureau à Kuala Lumpur en Malaisie. L’entreprise, qui conçoit, développe et commercialise des solutions de diffusions en radio et télévision, voit l’Asie et particulièrement la Chine comme « un gros marché potentiel », d’après Julien Chomat, directeur général de WorldCast. Le bureau abritera un commercial et un technicien, dans le but d’entrer sur le marché asiatique et d'équiper les diffuseurs locaux. En Asie, WorldCast travaille déjà avec SARFT, l’autorité de la radio et de la télévision d’État chinoise.

Être numéro 1 mondial d’ici 2022

Le bureau situé à Kuala Lumpur rejoint ainsi ceux de Miami (États-Unis), de Belfast (Irlande du Nord) et de Mérignac, le siège social de l’entreprise. Présent depuis la fin des années 90 à l'international, WorldCast  réalise 85 % des 12 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’étranger. Avec ce bureau asiatique, l’entreprise bordelaise souhaite devenir numéro un mondial de la diffusion FM d’ici 2022. L’ambition ne s’arrête pas là pour WorldCast et sa centaine de salariés, puisque les dirigeants veulent faire de la PME une ETI, ce qui reviendrait à doubler les effectifs et de tripler son chiffre d’affaires.

Fondé dans les années 80 par Daniel Werbrouck, un passionné de radio qui a fabriqué son premier émetteur à 13 ans, WorldCast conçoit et commercialise des émetteurs et des transmetteurs destinés d’abord à la radio, puis aux autres médias. Depuis 2017, elle a diversifié son offre produit et sa clientèle. Elle propose ainsi un outil de surveillance à distance des appareils électriques destiné non seulement au monde des médias mais aussi à l’industrie. « On cherche tous à éviter que les machines tombent en panne ou que la radio soit muette, précise Julien Chomat. L’objectif ici, c’est d’identifier et localiser la panne immédiatement, pour qu’un technicien puisse la résoudre le plus vite possible ». Plus récemment, en 2018, WorldCast a développé une petite révolution : la première intelligence artificielle de la radio FM. « Avec l’IA, l’objectif est à la fois d’améliorer la qualité du contenu et de réduire la consommation d’énergie et la pollution », précise Julien Chomat. En effet, le logiciel va adapter la puissance des émetteurs au format (musique, voix ou publicité), permettant un meilleur rendu audio et une réduction, jusqu’à 40 %, de la consommation électrique et des émissions de CO2.

L’Allemagne : un exemple de réussite internationale

Les dirigeants de  Worldacst comptent connaître le même succès en Asie qu'en l’Allemagne. Le marché allemand de la radio FM s’est soudainement ouvert en 2017, après l’arrêt de la diffusion par l’opérateur Deutsche Telekom. « Toutes les fréquences ont été remises en jeu, se remémore Julien Chomat. La seule barrière pour nous, c'était la nécessité d'obtenir une certification, que nous avons obtenue. C’est un gage de qualité important ». Deuxième difficulté pour WorldCast : la présence d’un concurrent, Rohde Schwarz, un groupe qui emploie plus de 12 000 personnes et réalise plus de deux milliards d’euros de chiffre d’affaires, plus de 150 fois celui de WorldCast. A la différence de la PME, Rohde Schwarz est également présent dans les domaines de l'industrie et de la sécurité.

Un des émetteurs fabriqués et commercialisés par WorldCast destiné à la diffusion radiophonique.
Un des émetteurs fabriqués et commercialisés par WorldCast destiné à la diffusion radiophonique. - Photo : Yoan Denéchau

Ce sont pourtant les Girondins qui équipent aujourd’hui la majorité de la radio FM allemande. C’est une start-up allemande, Uplink, qui a remporté 70 % du marché. WorldCast a équipé 100 % du marché remporté par la start-up. « Pour eux, nous étions vraiment un partenaire, ils aimaient notre capacité d’innovation [45 % de l’effectif de WorldCast est dédié à la recherche et développement, NDLR] et notre flexibilité, alors qu’avec Rohde Schwarz, ils se sentaient petits clients », éclaire Julien Chomat.

La forte présence en Allemagne et la collaboration avec plusieurs diffuseurs et autorités de régulations en Europe, comme le CSA en France ou Ofcom au Royaume-Uni, font de WorldCast le leader européen de l’équipement de diffusion FM.

Julien Chomat, directeur général de WorldCast Systems, est entré dans l'entreprise 13 ans plus tôt, en tant qu'apprenti.
Julien Chomat, directeur général de WorldCast Systems, est entré dans l'entreprise comme apprenti 13 ans plus tôt. — Photo : Yoan Denéchau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail