Rhône

Santé

Vidéo Valérie Lorentz-Poinsot : « Boiron va produire du gel hydroalcoolique »

Par Audrey Henrion, le 17 mars 2020

Le laboratoire homéopathique Boiron annonce se mettre en ordre de marche pour produire du gel hydroalcoolique, répondant ainsi à la demande des autorités de santé.

Les Laboratoires Boiron préparent, depuis leur établissement rennais, 28 000 médicaments par jour, dont des tubes homéopathiques.
Les Laboratoires Boiron vont se mettre à produire du gel hydroalcoolique suite à une demande de la Direction générale de la santé. — Photo : Virginie Monvoisin

Le laboratoire homéopathique Boiron (CA 2019 : 557 M€ contre 604 M€ en 2018), annonce pouvoir fabriquer du gel hydroalcoolique. Sa directrice générale Valérie Lorentz-Poinsot a été contactée en fin de semaine dernière par la Direction générale de la santé pour participer à l’effort collectif tourné contre la pandémie du coronavirus Covid-19. « Nous avons l’espace, les machines, restait à nous assurer que nous pouvions mobiliser des salariés pour le faire. Ce serait fait, il suffit de bien organiser les choses », indique-t-elle dans l’interview diffusée cette semaine sur BFM Lyon en partenariat avec Le Journal des Entreprises.

Une décision qui intervient alors que Boiron accuse une baisse de son chiffre d’affaires de 7,8 % par rapport à 2018, avec un résultat opérationnel 2019 (66 M€) en recul de 36,9 %. Le 11 mars, Valérie Lorentz-Poinsot a annoncé aux représentants du personnel le plus grand plan social de l'histoire de Boiron, entraînant la suppression de 646 postes, soit un tiers de l’effectif en France. L'entreprise emploie au total 2 377 salariés en France dont plus de 1 100 dans l’Ouest lyonnais.

Boiron, créé en 1963 et dont le siège est à Messimy (Rhône), annonce notamment l’arrêt du site de production de Montrichard, près de Tours (69 salariés), et la fermeture de 12 établissements de préparation-distribution (sur 27) à Avignon, Belfort, Brest, Grenoble, Limoges, Niort, Paris-Bois d’Arcy, Paris-Ivry, Pau, Rouen, Strasbourg et Toulon. Les sites du Rhône ne sont pas concernés.

Les Laboratoires Boiron préparent, depuis leur établissement rennais, 28 000 médicaments par jour, dont des tubes homéopathiques.
Les Laboratoires Boiron vont se mettre à produire du gel hydroalcoolique suite à une demande de la Direction générale de la santé. — Photo : Virginie Monvoisin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail