Lyon

Énergie

SuperGrid Institute veut désormais compter au niveau européen

Par Pierre Lelièvre, le 08 avril 2019

SuperGrid Institute, institut de recherche dans les réseaux électriques en courant continu à haute tension, ambitionne de déployer à terme son expertise reconnue en France au niveau européen.

Une plateforme 400 KW en courant continu testée par SuperGrid Institute à Villeurbanne.
Une plateforme 400 KW en courant continu testée par SuperGrid Institute à Villeurbanne. — Photo : Charles-Edouard GIL - CEG Studio

Comme son nom ne l’indique pas, SuperGrid Institute (CA 2018 : 2,2 M€ / 180 salariés / budget : 20 M€/an) est bien une PME. Société de droit privé, l’entreprise est un Institut pour la transition énergétique (ITE) construit autour d’un consortium privé-public détenu pour deux tiers par 5 actionnaires industriels (General Electric Grid & Hydro, Alstom Transport, EDF, Nexans et Vettiner) et sept actionnaires académiques et à un tiers par la Banque des Territoires. Elle vient d’ailleurs d’être auréolée par l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) pour sa première place au classement des PME ayant déposé le plus de brevets en 2018. À l’occasion de l’inauguration de ses nouveaux locaux de 5 800 m² à Villeurbanne (Rhône) ce lundi, SuperGrid Institute dévoile ses ambitions européennes.

Reconnue pour son expertise dans le courant continu à haute tension en France, l’entité publique-privée ambitionne de devenir leader européen en apportant son savoir-faire aux acteurs de la filière électrique. « On a l’ambition de se développer en Europe, avance Hubert de la Grandière, directeur général de SuperGrid. Il nous faut identifier des partenaires pour créer des démonstrateurs et valoriser nos technologies ».

Michel Augonnet, président de SuperGrid Institute et Hubert de la Grandière, directeur général.
Michel Augonnet, président de SuperGrid Institute et Hubert de la Grandière, directeur général. - Photo : Pierre Lelièvre

L’institut est déjà positionné dans trois projets communautaires dans le cadre du programme Horizon 2020 mêlant une dizaine de pays et mène deux collaborations avec l’Espagne et le Royaume-Uni pour lesquelles elle co-déploie ses innovations pour le compte de clients. « À terme, l’ouverture du capital vers d’autres acteurs étrangers de la filière électrique n’est pas exclue », précise le directeur général.

Une plateforme 400 KW en courant continu testée par SuperGrid Institute à Villeurbanne.
Une plateforme 400 KW en courant continu testée par SuperGrid Institute à Villeurbanne. — Photo : Charles-Edouard GIL - CEG Studio

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture