Grenoble

Industrie

Innovation

La deeptech Kalray quadruple son chiffre d’affaires au premier semestre 2023

Par Delphine Sauzay, le 13 juillet 2023

Lauréate du programme French Tech 2030 qui vise à favoriser le développement des innovations de rupture, la deeptech grenobloise Kalray, qui développe des solutions de stockage et traitement de données dédiées au Edge Computing et à l’intelligence artificielle embarquée, est en pleine accélération. Elle vise 40 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023.

Microprocesseur Kalray
Microprocesseur Kalray — Photo : Delphine Sauzay

Au terme du 1er semestre 2023, le spécialiste isérois du stockage et du traitement de flux massifs de données Kalray (103 salariés ; 16,40 M€ de CA en 2022) enregistre un chiffre d’affaires consolidé de 15,3 millions d’euros contre 4,8 millions d’euros au 30 juin 2022, en croissance de +219 %, qui illustre la forte dynamique commerciale de ses marchés dans le domaine du stockage (médias, intelligence artificielle (IA), santé, recherche scientifique). Le chiffre d’affaires consolidé de la deeptech implantée à Montbonnot-Saint-Martin (Isère) est réalisé principalement aux États-Unis (52 %) et en Europe, incluant le Royaume-Uni (46 %). Deux tiers de revenus sont générés par la partie " software " et un tiers sur la partie " hardware ".

Devenir leader européen

L’entreprise grenobloise déploie une offre de stockage et de management de données combinant son offre matérielle " historique " basée sur ses processeurs DPU (Data Processing Unit), et des logiciels. "Alors que le grand public prend peu à peu conscience de l’importance des technologies comme l’intelligence artificielle et du potentiel de marché gigantesque que cela représentera pour les processeurs comme les nôtres qui rendent ces technologies possibles, Kalray continue activement à œuvrer pour devenir le leader européen des solutions du traitement intensif des données", déclare Eric Baissus, président du directoire de Kalray.

L’offre de Kalray comprend des processeurs DPU brevetés, issus d’une technologie unique, des cartes d’accélération, ainsi que des solutions logicielles innovantes de stockage et de gestion des données. Utilisées séparément ou de façon combinée, elles permettent notamment d’améliorer l’efficacité des datacenters. Elle a notamment signé un premier contrat majeur, qui représente plusieurs millions d’euros sur l’année 2023, avec un leader américain du secteur de l’industrie du divertissement avec sa nouvelle offre ngenea®2, conçue pour simplifier et accélérer tous les flux de travail complexes à travers l’organisation du client.

Financement de 10 millions d’euros

Kalray confirme son objectif de chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2023, avec un second semestre en forte accélération et un EBITDA en amélioration. En mai dernier, Kalray a annoncé un fort soutien de l’État dans le cadre du plan " France Relance 2030 - Investissements d’avenir " portant sur la stratégie d’accélération en intelligence artificielle, grâce à la sélection de son projet IP-CUBE4 qui veut répondre aux nouveaux défis technologiques (puissance de calcul, faible consommation d’énergie, faible latence et sécurité) et vise à créer les bases d’un écosystème de semi-conducteurs français dans le domaine du Edge Computing et de l’IA embarquée. Dans ce cadre, Kalray recevra un financement de 10 millions d’euros pour le déploiement de sa prochaine génération de processeur DPU Dolomites™. Essaimage du CEA, Kalray, fondée en 2008, compte parmi ses investisseurs industriels et financiers Alliance Venture (Renault-Nissan-Mitsubishi), NXP Semiconductors et Bpifrance.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition