Rhône

Organismes de formation

Biotech

Témoignage CTIBiotech joue à plein la carte de l'Europe

Par Cyril Michaud, le 10 mai 2019

Le Dr Nicolas Forraz a cofondé CTIBiotech il y a dix ans avec un professeur irlandais. Une entreprise spécialisée dans les biotechnologies, aujourd'hui installée à Meyzieu (Rhône), qui profite pleinement des mécanismes offerts par l’Europe.

Nicolas Forraz, cogérant de la biotech lyonnaise CTI Biotech
L'entreprise du Rhône CTI Biotech, cofondée et cogérée par Nicolas Forraz, a noué un partenariat avec la faculté de médecine de Ljubljana après avoir accueilli une chercheuse slovène pendant un an. — Photo : CTI Biotech

Jeune entreprise innovante spécialisée dans les biotechnologies, CTIBiotech est née au Royaume-Uni, cofondée par un scientifique lyonnais, le Dr Nicolas Forraz. Aujourd’hui installée à Meyzieu (Rhône), elle s'est spécialisée dans le développement et la production de modèles cellulaires innovants pour la recherche biomédicale, pharmaceutique et dermato-cosmétique.

« J'aime dire que CTIBiotech est née en Europe », sourit le Dr Forraz. « J’ai fait mes études au Royaume-Uni et cofondé la société avec un professeur irlandais, Colin McGuckin. Et l’équipe autour de moi est très européenne. » L’Europe, le cogérant de CTIBiotech n’y voit que des avantages : « Nous bénéficions d’un cadre économique qui facilite les échanges et la mobilité. » La biotech, qui emploie 12 personnes, prévoit d’atteindre la quarantaine de salariés d’ici à 2022 et réalise 75 % de son chiffre d'affaires d'1 M€ à l’export.

Partenariat en Slovénie, développement au Japon

« L’Europe encourage les collaborations interentreprises et permet de cofinancer l’innovation. Pour une PME comme la nôtre, elle est essentielle. » Nicolas Forraz cite en exemple « les programmes Eurostars, qui permettent aux PME de coopérer pour créer de nouveaux produits et services dans des domaines technologiques, y compris la santé humaine. » Autre exemple : le réseau C.U.R.I.E, qui offre la possibilité aux PME, grands groupes et universités à travers l’Europe « de former un chercheur étranger dans son pays sur un domaine de compétence ».

CTIBiotech participe également au programme Erasmus. « Pendant un an, nous accueilli dans notre laboratoire une chercheuse-médecin de Slovénie venue se former. Cette expérience lui a permis de monter en compétences et, nous, d’avoir un nouveau partenaire, en l’occurrence la faculté de médecine de Ljubljana », décrit le dirigeant.

Dernièrement, l’accord de libre-échange Japon-UE, entré en vigueur le 1er février, est arrivé comme une bonne nouvelle pour CTIBiotech, dont 40 % du chiffre d'affaires à l'international est réalisé au "pays du Soleil-Levant". « D’ici à 2020, nous avons l’ambition d’ouvrir une filiale au Japon », annonce le Dr Forraz.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition