Rouen : Les camions bannis des quais rive gauche

Rouen : Les camions bannis des quais rive gauche

S'abonner
Le maire de Rouen Yvon Robert (PS) l'a confirmé le 20 octobre dernier lors du Conseil municipal : l'interdiction de circulation des plus de 3,5 t sur les quais hauts rive gauche deviendra définitive au 1er janvier prochain. Les entreprises portuaires ne l'entendent pas de cette oreille.
— Photo : Le Journal des Entreprises

Après le pénible épisode de la fermeture du Pont Mathilde aux lourdes conséquences pour l'économie de l'agglomération, la confirmation début octobre de l'interdiction totale s'appliquant aux véhicules de plus de 3,5 tonnes d'emprunter les quais hauts sur la rive gauche de Rouen a provoqué une levée de boucliers de la part des milieux économiques locaux. En effet, l'arrêté provisoire restreignant le trafic des poids lourds depuis la réouverture du Pont Mathilde le 26 août deviendra définitif au 1er janvier 2015.




« Usure générale de l'ouvrage »

« Conduite sous l'égide de Réseau Ferré de France (RFF) et des services de l'État, l'étude concernant l'état de la trémie ferroviaire située sous les quais hauts a été rendue le 6 octobre. Le diagnostic est préoccupant. Le rapport pointe en effet une usure générale de l'ouvrage et la nécessité d'engager des travaux importants afin de le réparer », a indiqué Yvon Robert, le Maire de Rouen, lors du Conseil municipal du 20 octobre. Cette trémie utilisée par une bonne vingtaine de trains de fret chaque jour est essentielle pour la desserte ferroviaire des sites industrialo-portuaires implantés au fil de la rive sud du port et loin vers l'aval jusqu'au Terminal des conteneurs et marchandises diverses de Moulineaux.




Colère et exaspération des entreprises portuaires

On savait les milieux portuaires rouennais très attentifs, voire sourcilleux sur ce sujet. La démission de Jean-Philippe Laillé, président du Conseil de développement et de neuf membres de cette instance de gouvernance du Grand Port Maritime de Rouen dès le 3 octobre en a apporté une preuve supplémentaire. Cette décision « témoigne bien de la colère et de l'exaspération des entreprises portuaires de ne pas avoir été entendu sur la décision de la mairie de Rouen d'interdire la desserte locale poids lourds par les quais bas de la rive gauche », souligne Jean-Philippe Laillé. Et celui-ci de rappeler que « ce sujet, si important pour les entreprises portuaires locales, avait déjà fait débat en 2008. À cette époque, un consensus, en principe pérenne jusqu'à la réalisation de contournement Est avait été trouvé en laissant les camions circuler sur les quais bas de la rive gauche et de la rive droite ». Selon lui, le Maire de Rouen « ne pouvait ignorer qu'en interdisant définitivement cette circulation dès maintenant, cela impacterait l'activité des entreprises portuaires déjà en difficulté dans ce contexte économique difficile, et par conséquent leurs emplois ». La circulation des camions sur les quais bas a toujours constitué un élément majeur pour la communauté portuaire rouennaise, tant les conséquences sont graves pour la compétitivité de ses entreprises, sur leur activité économique et par conséquent sur leurs emplois locaux. Or, cette interdiction pourrait toucher entre 10 et 15 % du trafic portuaire local, et tout particulièrement celui des exportations céréalières.




Itinéraire rallongé de 18 km

Elle va désormais imposer un rallongement de 18 kilomètres aux quelques centaines de poids lourds qui participent quotidiennement au pré-acheminement terrestre du fret maritime induit par ce trafic. Dans une lettre ouverte au Maire de Rouen et au président de la Métropole, Philippe Dehays, le président l'Union Portuaire Rouennaise (UPR) qui fédère 130 entreprises représentant 18.000 emplois, qualifie cette situation de « non-sens écologique ». Il dénonce « la maltraitance économique infligée au port de Rouen » et demande « avec force et solennité de rendre les quais bas rive gauche à la circulation des poids lourds de desserte de proximité indispensable jusqu'à l'ouverture du contournement Est ».