Rennes
Akerva : Le nouveau nom de 8i, made in Total Device
Rennes # Informatique # Investissement

Akerva : Le nouveau nom de 8i, made in Total Device

S'abonner

La SSII 8i, placée en redressement judiciaire, vient d'être reprise par Total Device, éditeur parisien. Ses collaborateurs deviennent actionnaires.

— Photo : Le Journal des Entreprises

Société d'expertise en sécurité informatique, 8i avait été créée à Cesson-Sévigné en 2006, par Bertrand Bouteloup. Placée en redressement judiciaire en 2012, elle a finalement trouvé un repreneur le 24 décembre dernier. Le tribunal de commerce de Rennes a confié à Total Device les clés de 8i, pour un investissement de 100 000€ (auxquels il faut ajouter 600 000€ de fonds de roulement). Cet éditeur et distributeur de logiciels de sécurité informatique est parisien. Également fondée en 2006, la structure (qui employait jusque-là 11 salariés) « cherchait à développer ses compétences par le biais de l'acquisition d'une société, pour s'enrichir de compétences additionnelles », explique Laurent Delaporte, directeur général de Total Device.

15 % du capital aux collaborateurs

Avec 8i, que les repreneurs ont renommée Akerva, Total Device met une première pierre à un édifice amené à prendre de la hauteur. Aux côtés de Laurent Delaporte, investisseur et actionnaire via sa structure LDE Consulting, un autre actionnaire de Total Device fait partie de la fusée : Armand de Jeoffre (Kermengolen). « Nous sommes en train de constituer un ensemble d'entreprises pour fonder une entité spécialisée dans les systèmes d'information et leader dans la sécurité informatique, annonce Laurent Delaporte. Après 8i, nous pourrions acquérir deux autres entreprises en ce premier trimestre 2013 ». Objectif : passer de 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires (Total Device + Akerva) à 10 millions d'euros dans quatre ans. Pour cela, les investisseurs ont commencé par motiver leur équipe de 15 ingénieurs basée à Cesson-Sévigné (et 2 autres collaborateurs d'Akerva à Toulouse). « 15 % du capital d'Akerva est désormais détenu par les collaborateurs, indique Laurent Delaporte. C'est nécessaire pour qu'ils comprennent les rouages de l'entreprise, travailler en transparence et les associer à la réussite grâce à des dividendes. Ce système existe peu en France, mais il est naturel aux États-Unis. Si une entreprise connaît du succès, c'est pour tout le monde ! »

Bientôt un "board américain"

Ensuite, pour (re) démarrer Akerva, Total Device relance l'activité commerciale de 8i, auprès de ses clients : administrations, hôpitaux, opérateurs de télécom, banques, mutuelles... Au total pour l'instant, cinq solutions sont proposées dans la sécurité des systèmes d'information, la protection de données, et trois autres dans la gestion des identités d'accès. Les clients d'Akerva sont essentiellement français. Mais Total Device, qui réalise 15 % de son chiffre d'affaires aux États-Unis, a des vues sur l'international pour sa petite soeur. « Dans deux ans, nous aurons un board américain », espère Laurent Delaporte.

Rennes # Informatique # Investissement