Alsace

Environnement

Recyclage : le danois Re-Match va créer une usine en Alsace

Par Lucie Dupin, le 07 octobre 2020

L'entreprise danoise Re-Match, qui recycle les composants des terrains de sport en gazon synthétique, s'implante en France. Par le biais d'une joint-venture, le projet doit donner naissance à une usine de 8 000 mètres carrés en Alsace. 

L'entreprise danoise Re-Match crée une co-entreprise avec des investisseurs français pour s'implanter en Alsace.
L'entreprise danoise Re-Match crée une co-entreprise avec des investisseurs français pour s'implanter en Alsace. — Photo : © Lasse Hyldager

La PME danoise Re-Match prépare son implantation en Alsace. Créée en 2013, cette entreprise de 40 salariés recycle des terrains de sport en gazon synthétique. Déjà à la tête de filiales commerciales aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, l’entreprise nordique s’est associée à des entrepreneurs français pour créer Re-Match France. Emmené par le Strasbourgeois Éric Levresse, un ancien directeur marketing et des ventes de Peugeot qui devient PDG de Re-Match France, ce pool d’investisseurs contrôle 60 % du capital. Les 40 % restants sont détenus par la PME danoise.

Une usine de 8 000 mètres carrés en Alsace

Re-Match France compte créer une usine en Alsace. Celle-ci recyclera des terrains de sport en gazon synthétique. Sur un terrain de 35 000 m², l'usine de 8 000 m² doit employer une quarantaine de salariés. Sa mise en service est prévue d’ici à la fin d’année 2022 et nécessitera entre 10 et 15 millions d’euros d’investissement. La localisation de cette usine n’est pas encore connue et devrait être arrêtée d’ici la fin de l’année. L'Adira, l'agence de développement de l'Alsace, a apporté son expertise dans ce dossier. Trois terrains sont à l’étude, tous situés en Alsace, au nord de Strasbourg, au nord de Mulhouse et près de Belfort.

Marché français et européen

Outre la finalisation de ce projet industriel, l’année 2021 sera consacrée à la constitution d’un stock de terrains en gazon synthétique prêts à être retraités lorsque l’usine sera livrée. Ces terrains sont pour la plupart issus des projets de réfection des équipements sportifs des collectivités publiques. « En France, les gazons synthétiques représentent un peu moins de 10 % du parc total de gazon. Il en existerait 4 000 sur les 45 000 terrains recensés », indique Éric Levresse. Pouvant traiter jusqu’à 280 terrains par an, l’usine sera alimentée par des équipements sportifs situés dans un rayon de 800 kilomètres. Et ce, aussi bien pour des raisons économiques qu’écologiques, le traitement de chaque terrain en gazon synthétique représente en effet une économie de 400 tonnes d’émissions de CO2. « Notre marché comprend la France, mais aussi le Luxembourg, la Suisse, l’Autriche, le sud de l’Allemagne et l’Italie du nord », indique le dirigeant alsacien.

95 % du gazon recyclé

Le procédé danois permet de recycler 95 % d’un gazon synthétique. Les produits recyclés sont ensuite revendus à des industriels. « Ces produits comme le sable et le caoutchouc sont revendus à des tarifs intéressants et entrent dans une logique d’économie circulaire », estime Eric Levresse. Et l’argument a eu de quoi séduire l’Union européenne. Re-Match fait en effet partie des entreprises retenues dans le cadre d’un programme européen de transition écologique. À ce titre, une subvention de 2,5 millions d’euros va permettre à la société de lancer la fabrication de prototypes de terrains synthétiques recyclés. « Parmi la dizaine de terrains pilotes en Europe, nous allons nous battre pour en obtenir en France », précise Eric Levresse.

L'entreprise danoise Re-Match crée une co-entreprise avec des investisseurs français pour s'implanter en Alsace.
L'entreprise danoise Re-Match crée une co-entreprise avec des investisseurs français pour s'implanter en Alsace. — Photo : © Lasse Hyldager

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail