Grand Est

Tourisme

Les marchés de Noël d'Alsace s'exportent à New York

Par Lucie Dupin, le 05 novembre 2019

C'est sous la bannière Alsace que les marchés de Noël de Strasbourg, de Colmar et de Mulhouse vont tenter l'aventure américaine en décembre. Le marché de Noël d'Alsace ouvrira ses chalets sur Broadway du 6 au 22 décembre prochains. Avec à la clé l'enjeu de promouvoir la destination touristique Alsace. 

Les marchés de Noël alsaciens génèrent un demi-milliard de retombées économiques.
Les marchés de Noël alsaciens génèrent un demi-milliard de retombées économiques. — Photo : © AAA-Nis&For

Après Tokyo, Moscou, Pékin, Taipei et Séoul, c’est au tour du continent américain d’accueillir le marché de Noël d’Alsace. Et c’est à New York que l’Alsace posera ses chalets en bois du 6 au 22 décembre prochain, sur une place du boulevard de Broadway.

Une opération à 1,2 millions d'euros

Le budget de 1,2 M€ est financé à hauteur de 700 000 € par les collectivités du pôle métropolitain (l’axe Strasbourg-Colmar-Mulhouse), la Région Grand Est, les offices du tourisme et le Conseil interprofessionnel des Vins d'Alsace (CIVA). L’Euroairport est également partenaire, tout comme les sponsors privés – Croisieurope, Crédit Mutuel Gutenberg, Famille Hugel et Champagne Michel Gonet, qui abondent l’enveloppe à hauteur de 500 000 €.

Parmi la trentaine de chalets présents sur place, la destination Alsace, aussi bien en cible loisirs que tourisme d’affaires, sera promue, ainsi que les produits d’arts de la table, de décoration et de la gastronomie régionale. « Le marché de Noël d’Alsace organisé à l’étranger est une porte d’entrée à l’export pour les PME régionales, car nous nous occupons des formalités douanières pour eux », explique Patrice Geny, directeur de l’Office de tourisme de Strasbourg, qui ne craint pas la hausse des taxes douanières sur le vin à l’entrée aux États-Unis « puisque les stocks ont déjà été faits ».

Jouer collectif pour développer la notoriété de l'Alsace

Sous la bannière Alsace, les collectivités veulent jouer le consensus et se rassemblent pour promouvoir la tradition de Noël. Colmar Agglomération mettra cependant en avant Auguste Bartholdi, l’Alsacien à l’origine de la Statue de la Liberté. « Colmar connaît une forte hausse de la fréquentation touristique de sa clientèle chinoise, mais la présence de la clientèle américaine est plus faible. C’est pour cela que nous misons sur le renforcement des liens avec l’image de Bartholdi notamment », estime Claudine Ganter, conseillère communautaire de Colmar Agglomération. Mulhouse jouera de son côté la carte des étoffes et de sa tradition textile.

« L’objectif est de développer la notoriété du territoire alsacien pour un flux touristique toute l’année. New York est une ville où nous ne sommes pas attendus, c’est un défi de réussir là-bas », projette quant à lui Paul Meyer, adjoint au maire de Strasbourg en charge du commerce. Avec un demi-milliard de retombées économiques pour l’Alsace, les marchés de Noël régionaux représentent ainsi une manne économique à entretenir et un événement à promouvoir au-delà des frontières hexagonales.

Les marchés de Noël alsaciens génèrent un demi-milliard de retombées économiques.
Les marchés de Noël alsaciens génèrent un demi-milliard de retombées économiques. — Photo : © AAA-Nis&For

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.