Strasbourg

Santé

Le strasbourgeois Health Factory organise un hackathon contre le coronavirus

Par Charlotte Stiévenard, le 20 mars 2020

Le bas-rhinois Health Factory lance le Hacking Covid-19, un "hackathon" en ligne qui doit permettre de trouver des solutions numériques à l'engorgement du système de santé par les victimes du coronavirus.

Chaque année, le Hacking Health Camp, un hackathon dédié au secteur de la santé rassemble 500 développeurs et soignants à Strasbourg.
Chaque année, le Hacking Health Camp, un hackathon dédié au secteur de la santé rassemble 500 développeurs et soignants à Strasbourg. — Photo : ©Léa Mariette

Le Hacking Health Camp devait se tenir le week-end du 21 mars à Strasbourg. Health Factory (CA : 350 000 €, 10 collaborateurs), une société spécialisée dans la digitalisation du secteur de la santé, a choisi de reporter ce hackathon à fin mai, en raison de la pandémie de coronavirus. Créé en 2014, cet événement rassemble chaque année 500 développeurs et soignants qui créent ensemble des logiciels et des applications destinés au secteur de la santé.

« Suite à cette annulation, nous nous sommes demandé pourquoi ne pas mobiliser les énergies de notre communauté sur des projets d’urgence, liés à la situation actuelle », explique Sébastien Letélié, le fondateur de Health Factory et du Hacking Health Camp. Il estime que cette communauté rassemble aujourd’hui 5 000 soignants et développeurs en ligne. Ils ont été contactés pour identifier les problèmes rencontrés par le système de santé face à la pandémie et proposer des solutions numériques lors d'un hackathon en ligne appelé Hacking Covid-19.

Une application pour désengorger les urgences

Cinq projets ont été identifiés. Des équipes de six personnes maximum travaillent de façon à ce que les applications soient prêtes en trois jours. Celles-ci devraient être disponibles dans la semaine du 23 mars.

Le premier projet, suggéré par un médecin du Samu du Bas-Rhin, doit permettre de désengorger les urgences. Les participants au Hacking Covid-19 travaillent donc sur des applications existantes ou nouvelles qui pourraient permettre aux patients de savoir s’ils doivent appeler le Samu ou non grâce à un questionnaire. Selon Sébastien Letélié, « le ministère de la Santé recense actuellement ce type d’applications ».

Collecter des données sur l’évolution de la pandémie

Le deuxième grand projet de ce hackathon en ligne est la création d’une application qui collecterait les données ainsi acquises, comme le nombre d’appel ou encore leur localisation. Un tableau de bord permettrait ainsi de suivre au jour le jour l’évolution de la pandémie. « L’Institut hospitalo-universitaire de Strasbourg voudrait pousser ces deux projets à l’international », affirme Sébastien Letélié.

Médecins et développeurs de la communauté participent également au développement d’une application pour que l’ensemble des soignants aient accès aux mêmes consignes médicales. Une autre doit permettre de recruter des réservistes soignants et un dernier logiciel vise à améliorer la gestion des lits.

Chaque année, le Hacking Health Camp, un hackathon dédié au secteur de la santé rassemble 500 développeurs et soignants à Strasbourg.
Chaque année, le Hacking Health Camp, un hackathon dédié au secteur de la santé rassemble 500 développeurs et soignants à Strasbourg. — Photo : ©Léa Mariette

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail