Bas-Rhin

Santé

Hartmann accélère son développement en France

Par Adelise Foucault, le 09 mars 2018

Hartmann, fabricant de produits de santé et d’hygiène pour les professionnels, va investir 15 millions d'euros et recruter 200 personnes en France cette année. L’enjeu est d’accompagner le développement des deux activités de la filiale du groupe allemand, la fabrication de pansements et de produits concernant l’incontinence.

Hartmann France, fabricant de produits de santé et d’hygiène pour les professionnels basé à Châtenois, lance un vaste programme d’investissements et de recrutements en France. — Photo : Hartmann France

Hartmann, fabricant de produits de santé et d’hygiène pour les professionnels, lance un vaste programme d’investissements et de recrutements en France. La filiale française (1 155 salariés - CA 2017 : 400 M€) de ce groupe allemand à actionnariat familial (qui fête ses 200 ans cette année), basée à Châtenois (entre Colmar et Strasbourg), prévoit ainsi d’investir 15 millions d'euros et de recruter quelque 200 personnes en 2018. L’enjeu est d’accompagner le développement de ses deux activités, la fabrication de pansements et de produits concernant l’incontinence.

Des produits désormais assimilés à des dispositifs médicaux

« Ce marché est en forte croissance du fait du vieillissement de la population », souligne Rémy Thirion, directeur de production d’Hartmann France. La France est le deuxième marché d’Hartmann, après l’Allemagne, le groupe étant présent dans 35 pays. Pour augmenter ses volumes, Hartmann France va créer dans son usine de Lièpvre une ligne de production sur la partie incontinence et compléter une autre ligne pour les pansements. L’enjeu étant aussi de renouveler petit à petit l’ensemble du parc machines.

Rémy Thirion, directeur de production d'Hartmann France. - Photo : Hartmann France

« Aux 15 millions d’euros injectés cette année s’ajouteront probablement 15 millions supplémentaires en 2019 », annonce le directeur de production. L’usine d’Hartmann France, tout comme ses entrepôts logistiques basés à Lyon, doivent également s’adapter au durcissement de la réglementation. « Nos produits sont aujourd’hui assimilés à des dispositifs médicaux et plus du textile. D’ici à 2020, nos 5 000 références devront être aux normes, alors que la réglementation en termes de marquage CE et concernant les dispositifs médicaux se renforce », souligne Rémy Thirion.

Innover pour soulager patients et soignants

Le plan de recrutement vise à répondre à ces deux problématiques de croissance et de renforcement normatif. « On doit aujourd’hui recruter des pharmaciens, là où on embauchait des experts du textile et on doit renforcer notre pôle qualité et R&D », indique le directeur de production.

Le secteur de la santé est en difficulté : diminution des remboursements de médicaments, restructuration des établissements de santé pour des raisons budgétaires avec moins d’effectifs et donc moins de temps par patient, etc. « Notre objectif est d’aider le malade mais aussi les soignants en proposant des solutions innovantes, qui les aideront à atteindre leurs objectifs », insiste Rémy Thirion.

Hartmann France travaille notamment sur un projet de couches d’incontinence connectées, qui signalent quand la personne a fait ses besoins, ou encore de couches plus faciles à mettre pour les infirmiers ou les familles de personnes à domicile. Hartmann développe également des kits stériles, comme les kits pour poses de voies cutanées, pour les infirmiers à domicile par exemple.

Des difficultés à recruter

« De façon globale, nous avons besoin de gens plus qualifiés, constate Rémy Thirion. Nous favorisons les évolutions internes. Nous avons mis en place une démarche de lean management [méthode d'amélioration continue de la production, NDLR] ces dernières années. On aime que les gens soient passés en production avant de prendre des responsabilités pour être plus à l’écoute des problématiques du terrain. J’ai commencé il y a 34 ans chez Hartmann en tant que chef d’équipe en production et après plusieurs postes sur différents sites du groupe dans le monde, je fais aujourd’hui partie du board », témoigne le directeur de production.

Malgré ses besoins Hartmann peine à recruter car un certain nombre de métiers industriels sont sous tension : mécaniciens, électriciens, informaticiens… « Tous les industriels recherchent ces profils et il y a par conséquent une forte volatilité dans les postes. Il faut trouver les arguments pour attirer les talents et les faire rester ce qui n’est pas simple, surtout dans un bassin d’emploi aussi dynamique que le nôtre, avec l’attrait que représentent l’Allemagne et la Suisse. »

Hartmann France, fabricant de produits de santé et d’hygiène pour les professionnels basé à Châtenois, lance un vaste programme d’investissements et de recrutements en France. — Photo : Hartmann France