Strasbourg

Environnement

Altem investit pour adapter ses outils à un tri plus sélectif

Par Adelise Foucault, le 29 janvier 2018

Le centre de tri Altem, basé au Port Autonome de Strasbourg, a fait l’objet ces deux dernières années d’un plan d’investissement de 6 millions d'euros. L’amélioration continue des performances en tri sélectif de l’Eurométropole porte le développement de cette entité du groupe Schroll, acteur régional de référence en matière de recyclage.

Le centre de tri Altem traite 50 000 tonnes de déchets papiers-cartons-plastiques à l'année. Il emploie 55 personnes. — Photo : Adelise Foucault

Altem (55 salariés, CA 2017 : 6 millions d'euros) – entité du groupe strasbourgeois Schroll (470 salariés, CA 2017 : 110 millions d'euros) basé au Port Autonome – est, avec ses 11 000 m² et ses 50 000 tonnes de déchets papiers, cartons et plastiques traités chaque année l’un des principaux centres de tri de l’Hexagone. Il a fait l’objet ces deux dernières années d’un plan d’investissement de 6 millions d'euros.  

Automatisation des process

« Nous avons doublé la superficie du site et fait évoluer nos lignes numériques et de crible pour recevoir plus de matières plastiques, indique Vincent Schroll, président du groupe familial. Ces investissements correspondent à l’évolution des consommations et de la nature des déchets. Nous avons besoin de faire un tri plus fin des emballages, ce qui nécessite d’investir annuellement pour adapter nos outils ».  

Ces adaptations visent à suivre les efforts de l'agglomération strasbourgeoise pour tendre vers une valorisation de tous les déchets produits, ce qui passe par une amélioration du tri.

Nouvelle convention de l'Eurométropole avec Citéo

Avec déjà des résultats très satisfaisants ces deux dernières années, l'Eurométropole renforce aujourd'hui un partenariat avec l'éco-organisme Citeo (né l'année dernière de la fusion d'Eco-Emballage et d'Ecofolio) engagé en 2012 en signant une nouvelle convention visant à améliorer encore les performances en matière de recyclage du verre et dans le  déploiement de la collecte sélective en apport volontaire en ville comme dans les campagnes.

Titulaire d'un marché public consenti par l'Eurométropole pour 2017-2021, Altem s'attend à de nouvelles retombées positives, tant en volumes de déchets collectés qu'en qualité de tri et prévoit d'augmenter encore ses capacités ces prochaines années.

Le centre de tri Altem traite 50 000 tonnes de déchets papiers-cartons-plastiques à l'année. Il emploie 55 personnes. — Photo : Adelise Foucault

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture