Strasbourg

Technologies

Aerial explore de nouvelles méthodes de stérilisation grâce au Rhodotron

Par Adelise Foucault, le 14 novembre 2018

Le centre de ressources technologiques Aerial, à Illkirch (Bas-Rhin), se dote actuellement d’un accélérateur d’électrons unique au monde. Cet outil, qui représente un investissement de 10 millions d'euros, permettra de mettre au point de nouvelles méthodes de stérilisation à destination des industriels du territoire.

Plateforme expérimentale d'irradiation par ionisation du laboratoire strasbourgeois Aérial, dirigé par Alain Strasser (à droite).
Les différentes parties prenantes au financement de la future plateforme expérimentale d'irradiation par ionisation du laboratoire Aerial, dirigé par Alain Strasser (à droite), ont eu un aperçu du potentiel de cet outil unique au monde. — Photo : Adelise Foucault

Aerial, centre de ressources technologiques et institut technique agro-industriel, s’apprête à accueillir à Illkirch-Graffenstaden un Rhodotron. « Il s’agit d’un accélérateur d’électrons très spécifique capable de créer des faisceaux d’électrons à très forte puissance, un outil unique au monde », se réjouit Alain Strasser, son directeur.

« Il n’existe que 36 équipements de ce type dans le monde et celui-ci dispose d’une technologie unique », renchérit Thomas Servais, président d'IBA Industrial (CA 2017 : 287,40 M€ ; 1 500 personnes), fabricant belge de cet équipement. De par la situation géographique de son client « à un jet de pierre de la Belgique », et parce que cette machine « sera la meilleure au monde pour former nos propres ingénieurs et une superbe plateforme de développement pour faire évoluer notre technologie », IBA Industrial a fait le choix de participer au financement de ce projet alsacien surnommé Féerix. « Nous avons un rôle sociétal pour convertir l’industrie à ces nouvelles méthodes de stérilisation : on peut se passer d’éléments radioactifs avec les mêmes résultats, en utilisant cette technologie plus propre et plus sûre », ajoute Thomas Servais.

Des applications multisectorielles

Basé sur des technologies de pointe en matière d’accélération d’électrons et de génération de rayons X de forte énergie, l’outil permettra d’étudier l’ensemble des applications multisectorielles de l’ionisation : stérilisation de dispositifs médicaux, amélioration des propriétés de polymères ou encore sécurisation (pasteurisation) alimentaire, mais aussi restauration d’objets d’arts, coloration de pierres semi-précieuses… Sa mise en route est prévue au premier trimestre 2019.

« Si le Rhodotron est destiné à la R&D et à la formation, il présente déjà des caractéristiques très proches de celles d’un équipement industriel, ce qui permettra à terme un transfert technologique optimal vers l’industrie », se félicite Alain Strasser. Il devrait donc bénéficier aux acteurs économiques du territoire, mais permettre également de renforcer les partenariats transfrontaliers avec les entreprises et laboratoires suisses et allemands.

Un projet à 10 M€

Convaincu de longue date de la nécessité de se doter d’une telle plateforme d’irradiation par ionisation, le directeur d’Aerial a su fédérer autour de son projet les acteurs économiques locaux. Ce projet représente un investissement de 10 M€, financé par l’Union Européenne via le Fonds européen de développement régional (1,5 M€), l’État (1,8 M€ dans le cadre des contrats triennaux « Strasbourg capitale européenne » 2015-2017 et 2018-2020), la Région (2,55 M€) qui a pris en charge la maîtrise d’ouvrage de ce bâtiment aux propriétés hors normes (son installation a nécessité une extension de 800 m² et plus de 3000 m² de béton, l’ensemble pesant près de 11 tonnes…), l’Eurométropole (2,55 M€) et IBA industrial.

Dans sa phase d’étude de faisabilité, il a bénéficié d’un soutien de l’Université de Strasbourg, dans le cadre des « Initiatives d’excellence ».

Créé il y a 33 ans et composé d’une équipe de 25 docteurs, ingénieurs et techniciens, l’Aérial compte 520 partenaires industriels en France, 230 à l’international. Elle a notamment été désignée en 2016 centre de collaboration de l’AIEA (l’Agence internationale de l’énergie atomique). Elle se positionne comme un partenaire privilégié des structures et entreprises du Campus des technologies médicales NextMed et de l’ensemble de l’écosystème régional dans le domaine des matériaux et de la bio-économie.

Le projet Féerix a été déterminant dans le choix fait par l’International irradiation association de tenir à Strasbourg son rendez-vous européen annuel - The International Meeting on Radiation Processing (IMRP) – du 1er au 5 avril prochain. Un événement réunissant toute la population de chercheurs mondiale dans ce domaine.  

Plateforme expérimentale d'irradiation par ionisation du laboratoire strasbourgeois Aérial, dirigé par Alain Strasser (à droite).
Les différentes parties prenantes au financement de la future plateforme expérimentale d'irradiation par ionisation du laboratoire Aerial, dirigé par Alain Strasser (à droite), ont eu un aperçu du potentiel de cet outil unique au monde. — Photo : Adelise Foucault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail