Occitanie

Santé

Levée de fonds

Comment Telegrafik a gagné la confiance de ses investisseurs

Par Fleur Olagnier, le 03 janvier 2020

L’entreprise de téléassistance Telegrafik a levé deux fois 1 million d’euros en deux ans. Selon sa présidente et fondatrice Carole Zisa-Garat, la transparence a été la clef pour convaincre ses actionnaires historiques de réinvestir. Mais elle est aussi parvenue à en convaincre de nouveaux et s’est aussi lancée, par la suite, dans une opération de crowdfunding.

Carole Zisa-Garat, présidente et fondatrice de Telegrafik.
Carole Zisa-Garat, présidente et fondatrice de Telegrafik. — Photo : Telegrafik

Créé en 2013, Telegrafik (15 salariés ; CA : non communiqué) opère des solutions connectées de téléassistance pour seniors en perte d’autonomie dans 3 500 lieux, dont 21 maisons de retraite. En 2017, l’entreprise avait levé 1 M€ auprès de Citizen Capital et Inco. Elle a bouclé un 2e tour de table du même montant fin 2019.

Pour convaincre ses actionnaires historiques de réinvestir, la présidente et fondatrice a tout misé sur la transparence : « Depuis deux ans, j’ai mis en place un comité stratégique qui se réunit tous les trois mois. Le but est de passer en revue les chiffres clefs et indicateurs opérationnels de l’entreprise. Puis, je planifie toujours un focus sur un sujet du moment, un récapitulatif des contrats signés récemment et un point R & D ».

Main dans la main avec les investisseurs historiques

Dans le « focus du moment », la présidente inclut des thématiques, comme l’attaque de nouveaux marchés, l’avancement commercial ou encore… les levées de fonds. C’est ainsi qu’elle a construit le nouveau business plan de Telegrafik main dans la main avec Citizen Capital et Inco : « Ils ont attendu de voir si le dossier était accepté par des extérieurs, et quand deux fonds de private equity liés à notre marché (noms tenus secrets, NDLR) ont décidé de nous suivre, ils ont définitivement validé leur seconde participation. »

En outre, pour convaincre de nouveaux investisseurs, selon la présidente, il est fondamental d’être en accord avec la stratégie d’investissement des futurs actionnaires, et avec leur timing. « En 2017, nos partenaires historiques cherchaient des sociétés en phase d’amorçage, ce qui était notre cas, tandis que les deux nouveaux actionnaires visent de la pré-série A, notre stade actuel. »

Pour Telegrafik, ce qui a fait la différence est également « la qualité de l’équipe avec un positionnement éthique » et la « robustesse de la technologie ».

Impliquer chaque salarié par le crowdfunding

Enfin, Carole Zisa-Garat a choisi de consacrer 18 % de cette dernière levée de fonds au crowdfunding : « Je me suis rendu compte que nous ne communiquions jamais assez sur nos produits. Le financement participatif est donc l’occasion de structurer notre message, et d’impliquer chaque salarié dans sa diffusion auprès de son carnet d’adresses. »

Telegrafik a ouvert sa campagne sur la plateforme lita.co, spécialisée dans les projets à impact sociétal, entre mi-novembre et mi-janvier.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition