Lorient

Commerce

VP Auto : Première salle des ventes de France

Par Ségolène Mahias, le 01 avril 2016

Vente aux enchères VP Auto retrouve la pole position de première salle des ventes aux enchères de France. L'entreprise lorientaise devance les grands noms de l'art et des objets de collection. 45.000 véhicules ont ainsi été vendus par VP Auto en 2015.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Basée à Lorient, VP Auto demeure la première salle des ventes en France. Leader rarement contesté depuis une dizaine d'années, l'entreprise de vente de véhicules d'occasion, créée et pilotée par Maître François-Laurent Guignard a confirmé sur son exercice 2015. Évaluée par le conseil des ventes, VP Auto connaît une croissance de 33 %. Elle devance BC Auto Enchères qui voit son activité progresser de 24 %. Le conseil des ventes, l'autorité de régulation des ventes volontaires, note une concentration sur ce marché des ventes automobiles. Cinq groupes économiques (VP Auto, BCAuto Enchères, Alcopa, Toulouse Enchères Automobiles et Five Auction) réalisent plus de 74 % des ventes.




45.000 véhicules vendus

Première de la classe, VP Auto poursuit son essor sur les sites de Lorient, Nantes et Rouen. En 2015, la société a commercialisé 45.000 voitures pour un CA de 287 millions d'euros (NDLR versus 189 millions d'euros de CA en 2013). « Notre force est d'être multicéphales. Entre les ventes publiques, les ventes en ligne, les marchés BtoB et BtoC, la modélisation 3D des véhicules, l'export, nous avons plusieurs cordes à notre arc. Nous progressons sur l'ensemble des segments, » analyse Maître Guignard.




L'essor des ventes en live

Le " live " demeure un must : il génère 30 % des volumes de VP Auto. Un mode de vente qui colle à l'air du temps. « Les futurs acheteurs se déplacent pour voir les véhicules et ils peuvent ensuite enchérir via le live sans avoir à s'absenter de leur travail par exemple. » L'export demeure un débouché pour des véhicules ayant déjà un certain kilométrage. Il représente entre 35 et 40 % du chiffre d'affaires de la salle de vente. En ce début d'année 2016, « le marché s'annonce un peu plus compliqué que 2015. Le marché était alors excellent avec énormément de demandes ». La tendance ne compromet en rien les développements initiés depuis Lorient. Lancée en 2014, la modélisation 3 D des véhicules devrait être totalement achevée cette année. De quoi permettre aux futurs acquéreurs de découvrir les véhicules sous toutes leurs coutures.




Cross canal

VP Auto poursuivra également la double offre : vente en ligne et vente publique. « C'est notre ADN », martèle Maître Guignard. « Cela nous permet aussi d'être au courant des mouvements de marché. Ce type de vente donne la tendance même si elle est devancée, en nombre, par la vente en ligne. »




Renfort des effectifs

Outre ses bases lorientaises, nantaises et rouennaises, la société s'appuie sur de nombreux sites logistiques en France via des partenariats. Maître Guignard justifie ce maillage « par la nécessité de vendre des voitures là ou se trouvent les véhicules ». CQFD ou presque. Le virage web pris par la salle de vente s'est accompagné de recrutements. Une dizaine est intervenue notamment sur les métiers d'estimateurs et sur les services supports comme l'informatique.



Ségolène Mahias

VP auto
(Lorient) Dirigeant : Maître François-Laurent Guignard 80 salariés 287 millions d'euros de CA 02 97 76 62 00 www.vpauto.fr

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.