Informatique

Naval Group finalise un datacenter immergé avec Microsoft

Par Xavier Eveillé, le 22 août 2018

Le groupe informatique américain Microsoft a déployé cet été au large des Orcades, un archipel au nord de l'Écosse, son datacenter immergé "Natick" pour un an de tests. Novateur, Natick a été développé en lien étroit avec Naval Group en s'appuyant sur son savoir-faire de sous-marinier. 

Le Datacenter immergé Natick déployé cet été au large des Orcades. Il a été développé pour Microsoft par les sites Naval Group de Brest, Lorient, Indret et Cherbourg.
Le Datacenter immergé Natick déployé cet été au large des Orcades. Il a été développé pour Microsoft par les sites Naval Group de Brest, Lorient, Indret et Cherbourg. — Photo : Scott Eklund/Red Box Pictures

C'est l'aboutissement d'un programme qui a mobilisé tous les sites Naval Group de l'Ouest de la France : le data center immergé "Natick", conçu par le géant informatique américain Microsoft, vient d'être déployé au large des côtes écossaises pour une période de test in situ d'un an.

Les douze racks contenant les serveurs Microsoft et leur système de refroidissement ont été préalablement chargés dans le data center sur le site Naval Group de Brest. Naval Group et sa filiale Naval Énergies se sont également appuyés sur les sites de Nantes-Indret (design), Cherbourg (tests), Lorient (fabrication de la station d’amarrage sous-marine) et Brest (design et fabrication de l’enveloppe pressurisée).

De la construction à l'exploitation

Naval Group et Naval Énergies ont adapté leurs propres technologies pour concevoir le design de la structure du data center immergé, dont c'est le premier de série. Ils ont accompagné Microsoft dans sa construction, son déploiement et son exploitation. Sa puissance équivaut à plusieurs milliers de PC individuels, soit une capacité de stockage équivalente à près de cinq millions de films.

Une base triangulaire (aussi appelée structure d’amarrage sous-marine) assure le positionnement du data center au fond de l’océan, tandis qu'un système d’échange air-eau permet de profiter de la température de l’environnement sous-marin pour le refroidir.

Un caisson du Datacenter Natick.
Un caisson du Datacenter Natick. - Photo : DR Naval Group

Se rapprocher des clients

« Un des principaux avantages du projet Natick est qu’il permet de nous rapprocher de nos clients : la moitié de la population mondiale vit à moins de 200 kilomètres de la mer. Les data centers offshore rapprochent le cloud des populations, réduisant le délai de latence et améliorant la réactivité. De plus, l’installation sous-marine nous permet de réduire les besoins énergétiques liés au refroidissement de près de 95 % », indique Ben Cutler, directeur du projet Natick chez Microsoft Research, cité dans le communiqué.

La durée de vie anticipée des ordinateurs présents dans le dispositif étant de 5 ans, Microsoft a défini des déploiements de cette durée. Après chaque cycle de 5 ans, le datacenter sera récupéré, équipé de nouveaux ordinateurs et redéployé, à la convenance de Microsoft. Les data centers Naticks sont conçus pour durer au moins 20 ans, après quoi ils seront récupérés et recyclés.

Le Datacenter immergé Natick déployé cet été au large des Orcades. Il a été développé pour Microsoft par les sites Naval Group de Brest, Lorient, Indret et Cherbourg.
Le Datacenter immergé Natick déployé cet été au large des Orcades. Il a été développé pour Microsoft par les sites Naval Group de Brest, Lorient, Indret et Cherbourg. — Photo : Scott Eklund/Red Box Pictures

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.