Angers

Formation

Les ambitions internationales de l'Essca d'Angers

Par Olivier Hamard, le 12 mars 2020

L’Essca d’Angers veut entrer dans le top 30 des business school européennes d’ici cinq ans. L'école s’est dotée pour cela d’un plan 2020-2024 dans lequel elle engage va investir 100 millions d’euros sur cette période.

Jean Charroin - directeur général de l'Essca.
Jean Charroin, le directeur général de l'Essca, veut hisser l'école angevine parmi les grands établissements européens. — Photo : Olivier Hamard JDE

Actuellement classée dans les 15 écoles premières écoles de management en France, l’Essca d’Angers a élaboré un plan pour les cinq années à venir, avec l’ambition d’intégrer le top 30 des business school européennes. « Nous avons depuis mars 2019 travaillé sur l’élaboration d’un plan stratégique, Odyssée 20/24, indique Jean Charroin, le directeur général de l’Essca. La croissance a été rapide ces cinq dernières années, avec l’obtention de trois accréditations internationales, l’ouverture de trois nouveaux campus, le doublement du nombre d’étudiants et la mise en place d’un nouvel ERP. Notre projet repose sur trois axes majeurs : le design organisationnel, l’innovation et la qualité. Nous avons donc défini des objectifs quantitatifs, qualitatifs et procéduraux. »

Avec un siège à Angers et des campus à Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux, Cholet, Lyon, Budapest (Hongrie) et Shanghai (Chine), l’Essca compte cette année 4 700 étudiants et prévoit d’en accueillir 8 200 d’ici 2024. « Nous voulons faire grandir tous nos campus avec une qualité de service et d’enseignement identique partout en investissant dans la pédagogie, le management, l’innovation et les bâtiments. À Angers, nous allons réaliser 15 millions d’euros de travaux d’aménagement », précise Jean Charroin.

Renforcer les liens avec les entreprises

Pour parvenir à ses objectifs, l’Essca veut en premier lieu renforcer ses contenus. « Nous travaillons sur un programme pédagogique pour la rentrée 2021, pour les étudiants qui sortiront en 2026, complète Jean Charroin, tout en ayant constamment en tête cette question : comment former des managers responsables ? »

L’école a aussi renforcé son organisation, avec des recrutements à la direction administrative et à celle des ressources humaines et l’arrivée prochaine d’un directeur général dédié au site d’Angers. Elle veut s’appuyer encore plus fortement sur son réseau d’anciens étudiants et renforcer ses liens avec les entreprises, de la PME locale au grand groupe, prévoyant aussi d’augmenter son nombre d’alternants, de 250 aujourd’hui, pour le passer de à 1 000 d’ici quatre ans. Au terme de son plan de développement, le budget annuel de fonctionnement du groupe Essca devrait atteindre 120 millions d’euros, entre autres grâce à l’augmentation de son nombre d’étudiants et la valorisation de ses prestations.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition