Lyon

Santé

Levée de fonds record de 40 millions d'euros pour Enyo Pharma

Par Audrey Henrion, le 04 juin 2018

Grace à cette nouvelle levée de fonds en deux ans, la biotech lyonnaise Enyo Pharma va financer des essais cliniques pour deux médicaments prometteurs pour soigner l'hépatite B et la stéatose hépatique.

Photo : D.R.

Levée de fonds record de 40 M€ pour Enyo Pharma, société biopharmaceutique lyonnaise née en 2014 et pilotée par Jacky Vonderscher, directeur général. Elle développe deux candidats médicaments, l'un capable de soigner l’hépatite B chronique (350 millions de cas selon l’OMS, dont la moitié en Asie) et l'autre de soigner la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), une cirrhose liée à une accumulation de gras dans le foie pour l'autre.

Il s’agit d’une deuxième levée de fonds après celle de 2016 de 22 millions d'euros, un montant record pour une société non cotée. Ces fonds qui financeront deux essais cliniques, à la fois dans l’hépatite B chronique et la NASH, sont apportés par trois nouveaux entrants : OrbiMed (leader) suivi par Andera Partners (précédemment EDRIP) et Bpifrance Large Venture. Ils rejoignent Sofinnova Private Capital VII, Morningside Venture Investments, InnoBio et Inserm Transfert Initiative qui ont également participé à l’opération.

Photo : D.R.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture