Metz

Innovation

Le tiers-lieu Bliiida se donne les moyens de voir plus grand

Par Jonathan Nenich, le 25 octobre 2018

Le tiers-lieu de création, de production et d’innovation artistique et numérique messin Bliiida s'apprête à changer de dimension avec un investissement de 12 millions d'euros pour sa rénovation. L'objectif est d'entrer dans le top cinq français de ce type d'espace.

Le projet Bliiida 2020 implique la rénovation de 8 500 mètres carrés.
Le projet Bliiida 2020 implique la rénovation de 8 500 mètres carrés. — Photo : Agence CNB et agence GHA

« Nous souhaitons devenir une référence nationale », clame William Schuman, le président de Bliiida, le tiers-lieu de création, de production et d’innovation artistique et numérique, situé dans les anciens entrepôts de bus de Metz. Et pour y parvenir, il s’apprête à rénover 8 500 mètres carrés sur les 28 000 mètres carrés de sa surface totale. Pour la société anonyme d'économie mixte locale (SAEML) Metz Techno’Pôles qui finance les travaux, l’investissement représente 12 millions d’euros. « Le projet est autofinancé par la SAEML à hauteur de deux millions d’euros, le reste est emprunté », détaille Thierry Jean, son PDG, qui attend 750 000 euros de location annuelle afin d’équilibrer les comptes (à la charge de Bliiida).

Passer de 100 à 400 résidents

Les travaux devraient débuter début 2019 et s’achever à l’hiver 2020, date à laquelle le bâtiment, en partie remodelé, sera opérationnel. L’objectif est de conférer au tiers-lieu la capacité d’accueillir 400 résidents, contre 100 actuellement, afin de lui permettre de devenir un véritable bastion de l’entrepreneuriat sur le territoire métropolitain et régional.

« Nous voulons intégrer le top 5 des tiers-lieux en France. »

Trois quartiers seront ajoutés : l’un destiné à l’innovation numérique, l’autre dédié aux médias, le dernier pour accueillir des industries créatives. « Nous voulons une véritable alchimie. Nous souhaitons créer un espace à destination des créateurs », se réjouit Jean-Luc Bohl, président de Metz Métropole.

Nouveauté : un espace de coworking est prévu, ainsi qu’une rue pour relier l’avenue de Blida à la Moselle et simplifier l’accès vers et depuis le centre-ville de Metz. Une partie des 28 000 mètres carrés du site sera consacrée à la mise en place d’un restaurant ouvert à tous. Un fablab et des ateliers d’artistes devraient également élire domicile à Bliiida. « Nous voulons intégrer le top cinq des tiers-lieux en France, être au niveau de Darwin à Bordeaux ou de la station F à Paris », se fend Nicolas d’Ascenzio, directeur de Bliiida.

D’un entrepôt de bus à une place forte de l’innovation

Le cabinet d’architectes messin GHA et le strasbourgeois CNB ont été associés au projet, porté par le constructeur et promoteur Demathieu Bard. Autrefois utilisé comme entrepôt par les TCRM de la ville de Metz, Bliiida (ex-TCRM-Blida) s’est mué en laboratoire d’innovations et le projet en cours est une nouvelle étape dans l’utilisation du lieu. 89C3 Metz, l’accélérateur digital de la Banque Populaire Alsace Champagne Lorraine et de la Caisse d’Épargne Grand Est, basé à Bliiida, a aussi prévu la mise en place d’un auditorium, afin d’accueillir événements, pitchs et ateliers, et transformer l’espace en un « hub » à la croisée de l’économie et du numérique.

Perché sur le toit du « nouveau » Bliiida, un bus de l’agglomération sera visible, comme pour rappeler l’identité d’un site passé, qui se tourne vers un avenir frappé du sceau de l’audace et de l’innovation.

Le projet Bliiida 2020 implique la rénovation de 8 500 mètres carrés.
Le projet Bliiida 2020 implique la rénovation de 8 500 mètres carrés. — Photo : Agence CNB et agence GHA

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail