Investissement

Christine Bertrand : Les RH au coeur de sa vie

Par la rédaction, le 05 novembre 2010

Arrivée par hasard dans le monde de l'intérim, Christine Bertrand est littéralement tombée amoureuse de son métier. Après avoir été une des créatrices d'Enthalpia en 2001, elle se lance dans une nouvelle aventure : développer Euro Deal, groupe FSE. Isabelle Kurth
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Femme d'affaires en journée, femme de la campagne le soir et le week-end, Christine Bertrand est de celle qui ne se laisse pas abattre par le premier écueil rencontré. «J'ai un héros dans ma vie, c'est mon père (Jean-Pierre Vigneron, créateur de la société de TP Axima, NDLR). Il m'a beaucoup inspirée. Mais je ne suis pas la seule, mes deux frères aussi ont suivi ses pas.» Éric avec Adami Construction et Vincent avec Pignolet Matériaux. Cependant, rien ne la destinait à travailler dans le monde de l'intérim. «J'y suis arrivée par hasard, par le biais d'un ami de mes parents qui voulait absolument que je travaille avec lui.» Alors qu'elle se préparait à rentrer chez Coca-cola, elle accepte de rencontrer Guy Guerrée, patron d'Everest Intérim. Et commence alors une belle histoire d'amour entre la jeune femme et son métier.




Passionnée par son métier

«Je suis tombée dedans, comme Obélix dans le chaudron de la potion magique. On travaille avec l'humain, tout en étant dans le monde de l'entreprise et en faisant de l'argent.» Pour celle qui entre chez Everest Intérim déjà maman d'une petite fille, Caroline, née un an plus tôt, en 1988, c'est donc un véritable coup de foudre. «C'est un métier très enrichissant. Nous rencontrons des gens très différents, dont certains avec des vies difficiles.» De quoi garder les pieds sur terre et apprendre l'humilité.




Un métier qui a évolué

Christine Bertrand a su progresser dans un domaine qui a énormément évolué. «La loi de Jean-Louis Borloo le 18janvier 2005 nous a permis de gagner nos titres de noblesse. Nous sommes devenus de vraies entreprises pour nos collaborateurs.»




Nouvelle aventure

Après avoir participé à la création d'Enthalpia en 2001 et à son développement, Christine Bertrand vit, depuis juin2010, une nouvelle aventure. Directrice du développement d'Euro Deal, du groupe Full service engineering (FSE), elle se lance un nouveau challenge: réaliser un maillage de l'entreprise sur le Nord-Est. Un défi qu'elle relève avec le sourire, fière d'annoncer que sa fille aînée, Caroline, l'a rejointe en octobre. Sa fille, ou plutôt ses filles qui ne l'ont jamais empêché d'avancer. «J'avais envie de réussir. Famille ou pas, il n'y avait pas de possibilité d'échec. Quand mes filles sont nées, j'ai mis une intendance en place.» C'est ainsi qu'elle trouvera trois nounous «formidables», et un bon soutien en sa maman, Marlis. «Elle m'a beaucoup aidé. C'est une sacrée bonne femme qui nous a élevés d'une main de maître. Elle nous a donné une structure familiale. Tandis que mon père nous a donné envie de travailler et d'assouvir nos envies professionnelles.»




Aides extérieures

Au-delà de la famille, Christine Bertrand a également trouvé du soutien, notamment dans les périodes difficiles, auprès de clients. C'est le cas de Martial Munier de GNT qui «est (mon) père spirituel. J'ai aussi trouvé une vraie famille au Medef de Meurthe-et-Moselle». Les pieds sur terre («je suis femme de paysan»), mais des étoiles plein les yeux, Christine Bertrand suit donc son bonhomme de chemin, avec peut-être un petit truc pour se ressourcer. «Toute la journée, je suis en ville pour le business. Mais le soir et le week-end, je suis à la campagne.J'aime monter sur un tracteur. J'aime l'odeur de la bouse et faire des balades dans les bois avec mes chiens. C'est vraiment nécessaire à mon équilibre.»

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture