Nantes

BTP

Terra Innova recycle les déchets de chantier chez les agriculteurs

Par Amandine Dubiez, le 13 septembre 2018

La jeune entreprise nantaise Terra Innova a commencé la commercialisation cet été de son service innovant de recyclage des terres des chantiers de construction au service des agriculteurs. Elle prépare sa première levée de fonds pour début 2019.

Terra Innova récupère les terres des chantiers pour alimenter les terrains des agriculteurs.
Terra Innova récupère les terres des chantiers pour alimenter les terrains des agriculteurs. — Photo : Terra Innova

Six mois après sa création, Terra Innova commence à signer ses premiers clients. La jeune entreprise nantaise recycle les déblais des chantiers de construction en terrains agricoles. « Les terres de chantier représentent plus de la moitié des déchets du BTP. Ce sont au total 160 millions de tonnes de surface inutilisées, peu valorisées et qui coûtent 450 millions d’euros à traiter », explique Nathaniel Beaumal, créateur de l’entreprise.

Il a lui-même dû gérer cette problématique en tant qu’ingénieur travaux pendant six ans, notamment au sein du groupe de travaux publics Landais (24,7 M€ de CA, 400 salariés). La tâche s’avérait un casse-tête quotidien. C’est alors qu’il a l’idée de créer son entreprise « pour mettre la terre au service de l’environnement », indique-t-il. « Devenir entrepreneur a toujours été un rêve d’adolescent », poursuit Nathaniel Beaumal. Il se lance en février 2018 après avoir été coaché par les équipes d’Atlanpole en tant que lauréat d’Eco Innovation Factory, le programme d’accélération de la technopole nantaise.

Créer une économie circulaire

Les agriculteurs sont très en demande de terres, que ce soit pour augmenter l’épaisseur du sol, construire des haies sur talus pour faire revenir des pollinisateurs, ériger des digues de retenues d'eau ou encore aménager leur terrain pour créer de l’ombre pour les élevages. Terra Innova se charge alors de trouver un chantier de construction à proximité qui veut se débarrasser de ses terres.

« Le maître d’ouvrage peut économiser jusqu’à 25 % de ce que ça lui coûte normalement pour les évacuer du chantier », avance Nathaniel Beaumal. Avant de la transférer sur des terrains agricoles, Terra Innova se charge aussi d’analyser la terre pour optimiser son utilisation. L’entrepreneur de 33 ans travaille pour cela avec trois bureaux d’études locaux qui ont pour mission d’analyser le potentiel de la terre.

Levée de fonds en 2019

Une première commande a été passée en juin. « Une dizaine d’entreprises sont actuellement en discussion », précise Nathaniel Beaumal. L'entrepreneur table sur un chiffre d'affaires de 100 000 euros fin 2018. Hébergé à l’IMT Atlantique, il compte trois salariés. Il espère d’ici un an s'implanter en Ile-de-France et en Bretagne, en plus des Pays de la Loire. « Il y a un énorme potentiel avec le Grand Paris », souligne le chef d’entreprise.

Nathaniel Beaumal vise 1 million de CA en 2019, 3 millions en 2020. Pour accompagner sa croissance, il travaille sur une première levée de fonds en amorçage qu’il prévoit pour début 2019. Pour accompagner sa croissance, Terra Innova cherche à recruter deux ingénieurs en Pays de la Loire, ainsi que des responsables commerciaux.

Terra Innova récupère les terres des chantiers pour alimenter les terrains des agriculteurs.
Terra Innova récupère les terres des chantiers pour alimenter les terrains des agriculteurs. — Photo : Terra Innova