Nantes

BTP

Sygmatel vise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros en 2019

Par Caroline Scribe, le 04 avril 2019

Le groupe Sygmatel, spécialisé dans les courants faibles et forts dans les métiers de l'électricité, fort d'une croissance soutenue ces dernières années, vise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros en 2019.

Olivier de la Chevasnerie, PDG de Sygmatel, va investir 6 millions d'euros sur deux ans.
Olivier de la Chevasnerie, président du groupe Sygmatel. — Photo : Sygmatel

Sur l’année 2018, le groupe Sygmatel, spécialisé dans les métiers de l’électricité des courants faibles et forts, affiche une croissance de 16 % de son chiffre d’affaires, qui s’établit à 37 millions d’euros. L’entreprise, basée à Saint-Herblain, a enregistré une forte augmentation du chiffre d’affaires de son activité historique dans l’Ouest et une croissance significative en Ile-de-France. Sygmatel s’est implanté dans cette région à la faveur du rachat de la société Modif, basée à Nanterre, en janvier 2018.

Sygmatel a pour ambition de porter à 10 millions d’euros d’ici 2021 son chiffre d’affaires en Ile-de-France. Sur 2019, l’entreprise, dirigée par Olivier de la Chevasnerie, mise sur une progression de son chiffre d’affaires supérieure à 5 % à périmètre constant, plaçant les prévisions du groupe à presque 40 millions d’euros.

20 recrutements en 2019

Parallèlement, avec 30 recrutements, les effectifs ont progressé de 12 % sur l’exercice 2018 pour atteindre 320 salariés. Pour poursuivre son développement en 2019, le groupe Sygmatel recherche actuellement une vingtaine de personnes, aussi bien dans les fonctions supports qu’opérationnelles.

Nouveau siège social et ouverture du capital aux salariés

« Les projets pour l’année 2019 ne manquent pas avec, entre autres, le déménagement des équipes dans notre nouveau siège de La Chapelle-sur-Erdre qui permettra le regroupement de toutes les fonctions supports sur un même site. Mais 2019 sera aussi l’année des 15 ans du groupe, avec une nouvelle ouverture du capital réservée aux salariés, pour que Sygmatel reste une entreprise familiale appartenant aussi à ses salariés », indique Olivier de la Chevasnerie.

Pour mémoire, Sygmatel avait déjà ouvert son capital aux salariés, en 2017, via la plateforme de crowdfunding nantaise Proximea. À l’issue de cette opération, les salariés détiennent 5 % du capital de l’entreprise.

Olivier de la Chevasnerie, PDG de Sygmatel, va investir 6 millions d'euros sur deux ans.
Olivier de la Chevasnerie, président du groupe Sygmatel. — Photo : Sygmatel

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.