Nantes

Électronique

Les mâts de TMC Innovation s'illuminent en France

Par Didier San Martin, le 02 janvier 2019

En faillite il y a une douzaine d’années, la société TMC Innovation, qui fabrique des mâts d’éclairage public, emploie aujourd’hui une vingtaine de salariés. Pour se développer, elle mise sur le haut de gamme et la diversification.

Grégory Flipo, gérant de TMC Innovation.
Livrant 4 000 mâts d'éclairage par an, Grégory Flipo, gérant de TMC Innovation, se diversifie aujourd'hui dans le mobilier urbain. — Photo : Didier San Martin / Le JDE

Pendant les Fêtes de fin d'année, les pieds de la tour Eiffel, à Paris, ont été illuminés par une soixantaine de spots à led fixés sur des mâts de 12 mètres de haut en acier corten (auto-patiné). Ce nouvel éclairage du plus célèbre monument français était signé TMC Innovation, une PME des Sorinières, au sud de Nantes, qui emploie une vingtaine de personnes.

« Notre entreprise conçoit les mâts, réalise la mécano-soudure et s’occupe de la commercialisation des produits, précise Gregory Flipo, gérant. La découpe et la peinture sont sous-traitées à des entreprises locales. Et lorsque les mâts sont particulièrement hauts – c’est le cas d’un prototype de 18 mètres que nous venons de livrer sur le parvis de La Défense –, nous faisons appel à des cabinets d’études en résistance des matériaux. »

Chaque année, l’entreprise livre quelque 4 000 mâts. Sa spécificité étant le haut de gamme, elle travaille pour des communes qui, par leur aménagement, désirent valoriser leur image.

Avec l'architecte Alexandre Chemetoff

C’est le cas dans le quartier d’affaires EuroRennes, à la nouvelle gare nord de Nantes ou encore Place Napoléon à la Roche-sur-Yon. « L’architecte Alexandre Chemetoff y a créé, avec Royal de Luxe, un univers soigné et son besoin de perfection nous a aidés à nous améliorer », commente Gregory Flipo. Un savoir-faire plusieurs fois primé : pour son installation, Place du Commando à Saint-Nazaire ou pour ses abris parapluies du lycée de Carquefou.

« Nous sommes présents aussi à Lille, Caen, Bordeaux, Marseille, Paris… et même au Danemark, au Luxembourg et en Autriche, où nous avons monté des partenariats avec des entreprises qui fabriquent des mâts à partir de nos brevets, se réjouit Gregory Flipo. Ce sont des paysagistes, urbanistes, bureaux d’études, ou concepteurs lumière, tels que SCE, Phytolab, AUP, ou D’ici là, qui sont nos prescripteurs. Ensuite, nous fournissons nos mâts à des entreprises d’installation réseaux telles que Vinci, Bouygues Energie, Eiffage, Sturno ou Sodilec. »

Diversification

Depuis peu, TMC se diversifie : mobilier de recharge pour le prochain e-Busway nantais (l’appel d’offres est en cours), station solaire de gonflage de vélos, coffres EDF qui assurent des fonctions d’éclairage… Autant de pistes qui permettraient de développer la société. En 2018, elle a réalisé un CA de 3,1 M€ contre 2,6 en 2017.

Belle progression pour une entreprise qui, voilà 12 ans, était vouée à la fermeture ! « Mes parents étaient entrepreneurs de textile à Roubaix, j’ai été élevé au son et aux odeurs de l’entreprise, raconte Grégory Flipo. Après un travail comme salarié, j’ai souhaité, à 40 ans, me lancer dans l’entrepreneuriat. En 2006, j’ai repris une PME en faillite employant six personnes qui concevait des mâts d’éclairage. »

C’est ainsi que commence son aventure avec TMC Innovation qu’il développe en misant sur le haut de gamme et la R&D. Aventure qu’il mixe avec celle de Pays de la Loire Innovation puis du Réseau Entreprendre, dont il prend tour à tour la présidence. Il aime à le répéter : « Un chef d’entreprise reçoit. C'est bien de savoir redonner. »

Grégory Flipo, gérant de TMC Innovation.
Livrant 4 000 mâts d'éclairage par an, Grégory Flipo, gérant de TMC Innovation, se diversifie aujourd'hui dans le mobilier urbain. — Photo : Didier San Martin / Le JDE

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture