Nantes

Environnement

Leroux & Lotz innove dans le traitement et la valorisation des déchets

Par Caroline Scribe, le 07 septembre 2020

Ancien sous-traitant de la navale, Leroux & Lotz, désormais filiale du groupe Altawest, s’est repositionné sur les enjeux de la transition écologique et énergétique. Devenu un acteur de l’économie circulaire, il investit dans de nouvelles technologies visant à réduire l’impact environnemental des industriels et collectivités.

Leroux & Lotz a investi 3 millions d'euros, à Nantes, dans la plateforme Innov'Energy qui lui permet de tester de nouvelles technologies de gazéification et de combustion.
Leroux & Lotz a investi 3 millions d'euros, à Nantes, dans la plateforme Innov'Energy qui lui permet de tester de nouvelles technologies de gazéification et de combustion. — Photo : Leroux et Lotz

Entré en 2007 dans le giron du groupe Altawest, l’ancien sous-traitant de la construction navale Leroux & Lotz se positionne désormais sur les enjeux de la transition écologique et énergétique. « Nous proposons aux industriels et aux collectivités des solutions à haute performance énergétique et de réduction de l’impact environnemental. Nous concevons, fabriquons et mettons en service des installations thermiques ou de cogénération de 10 à 100 MWth (mégawattsthermiques) utilisant des combustibles issus de l’économie circulaire », explique Patrick Blanc, président de Leroux & Lotz. Pour développer ses propres technologies de gazéification et de combustion, l’entreprise qui emploie 85 salariés répartis entre Nantes (le siège) et Grenoble, investit fortement dans l’innovation. Chaque année, elle consacre 5 % de son chiffre d’affaires (30 à 40 millions d’euros) à la R & D. En 2017, elle a ainsi investi 3 millions d’euros sur fonds propres dans la plateforme technologique Innov’Energy à Nantes. « Nous sommes les seuls en France et en Europe à disposer d’un tel équipement qui nous permet de tester et de développer nos innovations », indique le dirigeant.

Des technologies propres pour valoriser les déchets

Parmi celles-ci, la technologie la plus avancée est celle de l’oxydation hydrothermale. Elle permet de traiter tous les types de résidus liquides, sans rejeter de polluants dans l’atmosphère, hors CO2. Remplaçant l’incinération sur les navires de croisière, elle a récemment été mise en œuvre sur le Celebrity Edge construit par les Chantiers de l’Atlantique. « Cette technologie est l’aboutissement de six à sept ans de R & D. Elle est intéressante dans les milieux restreints comme les navires de croisière ou de marine militaire. Nous réfléchissons actuellement à d’autres applications pour traiter les boues des stations d’épuration, dans les hôpitaux, sur les îles ou encore dans les zoos », indique Patrick Blanc.

La capture du CO2 constitue un autre axe de travail de Leroux & Lotz qui a fait bénéficier de son savoir-faire en la matière la première installation de « Power to gas de France » lancé par GRT Gaz à Fos-sur-Mer. « Notre brique technologique de capture du CO2, couplée au stockage de l’électricité sous forme d’hydrogène, permet de produire du méthane qui est ensuite injecté dans les réseaux de gaz », décrypte le dirigeant, selon lequel plusieurs industriels et collectivités se montrent intéressés par le procédé.

Enfin, les équipes de Leroux & Lotz ont démarré des recherches sur la production de biométhane par pyrogazéification. Elles participent, aux côtés de GRT Gaz, au projet Titan V. Labellisé par le pôle de compétitivité EMC2, ce programme qui utilise la plateforme Innov’Energy, bénéficie du soutien financier de la région des Pays de la Loire et de Nantes Métropole. Il vise à produire du gaz renouvelable et local en valorisant des combustibles issus de l’économie circulaire ou de la biomasse inutilisée (déchets, résidus forestiers…). « Nos clients in fine pourraient être les producteurs de déchets, les industriels ou encore les collecteurs de déchets via des délégations de service public », précise Patrick Blanc.

Leroux & Lotz a investi 3 millions d'euros, à Nantes, dans la plateforme Innov'Energy qui lui permet de tester de nouvelles technologies de gazéification et de combustion.
Leroux & Lotz a investi 3 millions d'euros, à Nantes, dans la plateforme Innov'Energy qui lui permet de tester de nouvelles technologies de gazéification et de combustion. — Photo : Leroux et Lotz

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail