Vendée

Industrie

Le fabricant de machines Mecapack s’agrandit encore

Par Jéromine Doux, le 28 janvier 2019

Fabricant de machines de conditionnement, Mecapack s’est installé à Pouzauges, en Vendée, en 1990. En 2019, l'entreprise va entamer son troisième agrandissement et vise plus que jamais les marchés étrangers.

Nicolas Ducept est le directeur général de Mecapack et le président du club des entreprises de Pouzauges.
Nicolas Ducept est le directeur général de Mecapack et le président du club des entreprises de Pouzauges. — Photo : Mecapack

C’est au cœur du bocage vendéen, dans le Pays de Pouzauges, qu’est installé Mecapack. Ici, on compte 24 000 habitants, 4,3  % de chômage et plus de 800 entreprises dont une dizaine de plus de 100 salariés. La définition même de l’entreprise à la campagne. 185 personnes travaillent dans celle qui fabrique des machines de conditionnement et des thermoformeuses. Et depuis quelques mois, ils se sentent un peu à l’étroit. Pour augmenter ses capacités de production et de stockage, le directeur général prévoit donc de réaliser un agrandissement de 900 m² en 2019. Ce sera le troisième, en l’espace de 15 ans. Installée en Vendée depuis les années 1990, l’entreprise s’est d’abord agrandie une première fois au début des années 2000 puis une seconde, en 2013. Au cours de cet exercice, trente nouveaux salariés devraient également être embauchés après les 36 recrutements effectués en 2018. Mecapack (30 M€ de CA), qui travaille avec des clients comme Fleury Michon, Lactalis, Entremont ou Labeyrie cible l’agroalimentaire, le médical mais aussi l’industrie et espère croître sur le marché français.

20 à 30 % de son CA à l’export

Pour autant, son objectif numéro 1, c’est l’export. L’entreprise dispose d’un relais commercial et technique au Maghreb, au Canada, au Chili ou encore en Australie et veut continuer à accroître sa présence au-delà de ces frontières. « Nous réalisons entre 20 et 30 % de notre CA à l’export, précise Nicolas Ducept. C’est un levier de croissance et un axe stratégique fort. » Mecapack réalise un tiers de son CA à l’étranger depuis plusieurs années, mais l’entreprise est plus que jamais à l’affût d’éventuels rachats ou partenariats pour accélérer son développement. Car pour le dirigeant, « il est beaucoup plus facile de pénétrer un marché quand une entreprise est déjà implantée. »

Accroître sa présence à l’étranger, c’est aussi et surtout l’ambition du groupe Proplast, dont fait partie Mecapack. Implanté dans le Nord de la France, près de Lille, le groupe de 800 salariés, qui réalise 180 M€ de CA, compte également l’entreprise de fabrication d’emballages alimentaires plastiques Nutripack. Déjà présent en Espagne, Royaume-Uni, Italie, Benelux et Hollande, le groupe a récemment renforcé sa présence en Europe en faisant l’acquisition d’ES Plastic, une entreprise spécialisée dans le thermoformage en Allemagne, qui emploie 200 personnes.

Un changement de gouvernance

Mais Proplast poursuit aussi sa stratégie de croissance externe en France. « Le groupe vient d’intégrer une nouvelle activité en rachetant les deux leaders des gobelets réutilisables : Eco cup et Green cup », détaille Nicolas Ducept, directeur général de Mecapack depuis deux ans.

Ancien directeur des opérations, il a été nommé à ce poste au moment où l’entreprise a changé de gouvernance. Pierre Berthe, l’ancien président, a confié son poste à son fils, Philippe. Lui et sa sœur, Charlotte Mormentyn tiennent désormais les rênes de l’entreprise familiale et sont actionnaires majoritaires.

Nicolas Ducept est le directeur général de Mecapack et le président du club des entreprises de Pouzauges.
Nicolas Ducept est le directeur général de Mecapack et le président du club des entreprises de Pouzauges. — Photo : Mecapack

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.