Nantes

Numérique

La start-up nantaise Easybroadcast vise déjà la Californie

Par Amandine Dubiez, le 03 avril 2019

Créée il y a trois ans à Nantes, Easybroadcast est considérée comme l'une des dix potentielles licornes européennes par l'Institut européen de l'innovation et de la technologie. La start-up qui optimise la bande passante consommée par les diffuseurs de contenus audio et vidéo en streaming s'apprête à s'attaquer au marché américain. 

Soufiane Rouibia, à gauche, fondateur de Easybroadcast, accompagné de son directeur commercial, lors de la remise des prix de l'EIT Digital Challenge en décembre 2018.
Soufiane Rouibia, à gauche, fondateur de Easybroadcast, accompagné de son directeur commercial, lors de la remise des prix de l'EIT Digital Challenge en décembre 2018. — Photo : Easybroadcast

C’est l'une des start-up nantaise les plus prometteuses du moment, considérée comme l'une des dix potentielles licornes européennes par l'Institut européenne de l'innovation et de la technologie. Easybroadcast est l'une des 10 lauréates de l'EIT Digital Challenge, un concours européen de start-up porté par l'organisation européenne.

La jeune entreprise édite un logiciel en mode Saas qui permet aux chaînes TV, plateformes musicales, ou tout diffuseur de contenus en streaming de ne plus craindre le black-out en cas d’explosion de trafic. « On récupère le signal vidéo pour le partager de pair à pair, chaque spectateur devenant un micro-serveur, ce qui permet d’économiser 80% de bande passante», explique son fondateur Soufiane Rouibia. Un outil précieux pour les diffuseurs qui, avec l’arrivée de la 5G, anticipent une explosion de la consommation en streaming.  

Installation d'Easybroadcast aux Etats-Unis

Plus de 350 chaînes TV utilisent les services de Easybroadcast, en Angleterre, au Moyen-Orient, en Suisse. Easybroadcast a aussi participé au développement de Waw Musik, une plateforme de streaming musical qui cible le marché africain.

Créée il y a trois ans, la start-up nantaise (14 salariés, 1 M€ de CA) compte ouvrir un bureau en Californie pour mi-2019. « C’est là qu’est consommée 55 % de la bande passante mondiale », explique Soufiane Rouibia. Pour l’accompagner, il bénéficiera pendant un an de l'aide de deux développeurs économiques en Californie. Cela fait partie du soutien offert par l'organisation européenne EIT Digital, sans oublier les huit autres commerciaux qui prospectent gratuitement pour lui toute l'Europe. « C’est une aide énorme. Pour nous c’est l’équivalent d’une levée de fonds de 3 M€ », confie son dirigeant. 

Une offre de streaming pour les entreprises

Ces commerciaux devront aussi vendre le tout nouveau service d’Easybroadcast destiné aux entreprises. « Nous leur proposons de diffuser leurs propres contenus en streaming sur leur site pour partager en live aussi bien le discours du PDG que des formations ou des réunions.» Easybroadcast vise les grands comptes. La Société Générale fait partie de ses premiers clients.

Soufiane Rouibia aura déposé trois brevets pour développer la technologie d’Easybroadcast. Si le projet est jeune, cela fait en réalité plus de 10 ans que cet ancien élève de Centrale Nantes, devenu responsable R&D d'un groupe informatique et professeur à Polytech Nantes, travaille sur le sujet. « Cela fait huit ans que la solution est prête, mais le marché n’était pas mûr », confie-t-il. Il attendra donc janvier 2016 et l'arrivée de la 4G pour lancer Easybroadcast. Depuis, le Nantais coche toutes les cases de la success story à la nantaise : soutenu par Atlanpole, hébergé dans l’incubateur IMT Atlantique, il bénéficie aussi du soutien de la Région et de Bpifrance. 

Easybroadcast prépare sa deuxième levée de fonds, après une première de 500 000 €, réalisée en 2016, auprès de Go Capital et de business angels. Elle devrait lui permettre de recruter un deuxième thésard. « Nous allons travailler sur l’analyse des données », confie Soufiane Rouibia.  Le but : proposer un tableau de bord à ses clients qui pourront analyser en temps réel leur audience.

Soufiane Rouibia, à gauche, fondateur de Easybroadcast, accompagné de son directeur commercial, lors de la remise des prix de l'EIT Digital Challenge en décembre 2018.
Soufiane Rouibia, à gauche, fondateur de Easybroadcast, accompagné de son directeur commercial, lors de la remise des prix de l'EIT Digital Challenge en décembre 2018. — Photo : Easybroadcast

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.