Pays de la Loire

Réseaux

La CCI Pays de la Loire plaide pour une relance à travers un "green deal" local

Par Caroline Scribe, le 01 juillet 2020

Pour relancer l'économie régionale très impactée par la crise économico-sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, la CCI des Pays de la Loire prend position en faveur d'une relance décarbonée, passant par l'accélération de projets structurants à effet positif sur le climat.

Jean-François Gendron, président de la CCI Pays de la Loire.
Jean-François Gendron, président de la CCI Pays de la Loire. — Photo : CCI Pays de la Loire

C’est en faveur d’un plan de relance décarbonée que se prononce la CCI Pays de la Loire pour redonner des couleurs à l’économie locale, mise à mal par la crise économique et sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. La chambre consulaire invite les entreprises, les opérateurs spécialisés et les collectivités du territoire à se mobiliser fortement autour d’un "green deal" régional pour « rebondir dans une économie verte, numérique et résiliente ».

Ce plan pourrait s’appuyer sur un socle de projets existants avec pour objectifs de régénérer les filières industrielles régionales particulièrement impactées par la crise, à l’image de l’aéronautique ou du secteur automobile, et de repositionner les entreprises chahutées par la crise sur des marchés à fort potentiel de croissance et à fort impact sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. « L’idée n’est pas de partir de zéro mais d’accélérer des projets, dont beaucoup sont des enfants de la démarche TRIA (troisième révolution industrielle et agricole), en contribuant à lever les freins financiers, administratifs, organisationnels, voire industriels, en réunissant tous les acteurs autour de la table », expose Jean-François Gendron, président de la CCI Pays de la Loire, qui envisage un comité de pilotage associant, notamment, les CCI, la Région, la Préfecture etc.

Énergies renouvelables, économie circulaire

Les projets existants ont été listés et regroupés autour de cinq axes prioritaires : le déploiement des énergies renouvelables, la performance énergétique des bâtiments, les nouvelles mobilités, les aménagements territoriaux et l’économie circulaire. Dans cet inventaire, on retrouve pêle-mêle le projet de cargos à voile Neoline, le déploiement de stations BioGNV, l’extension du projet Lhyfe à l’éolien en mer, l’installation de panneaux solaires sur les parkings, les projets de villages connectés en milieu rural, ou encore les bâtiments en impression 3D avec Batiprint.

Financements européens

Ces projets pourraient profiter des nouveaux financements issus du Pacte vert européen, qui vise à faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre à l’horizon 2050 et prévoit, pour ce faire, un plan d’investissement de 1 000 milliards d’euros au minimum sur dix ans (investissements publics et privés). Dès ce mois de mai 2020, la Commission européenne a dédié l’appel à projets « EIC Accelerator », réservé aux PME portant seules un projet d’innovation de rupture, aux projets qui s’inscrivent dans les priorités du "Green Deal".

Par ailleurs, la CCI Pays de la Loire propose également 10 actions concrètes et immédiates destinées à favoriser le rebond des entreprises de la région. Parmi celles-ci, figure le dispositif Dinamic revisité. Réorienté vers la relance de l’activité commerciale et de la performance des entreprises, il est concentré sur 10 demi-journées avec un consultant et 10 jours de formation.

Jean-François Gendron, président de la CCI Pays de la Loire.
Jean-François Gendron, président de la CCI Pays de la Loire. — Photo : CCI Pays de la Loire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail