Nantes

Numérique

InVirtus Technologies lève 750 000 euros pour son déploiement commercial en France et en Europe

Par Caroline Scribe, le 09 mars 2020

EXCLUSIF. La start-up nantaise InVirtus Technologies vient de boucler une levée de fonds de 750 000 euros. Cette opération doit lui permettre d’améliorer ses systèmes de géolocalisation des équipements par l’intelligence artificielle et d’accélérer leur commercialisation en France et en Europe.

Frédéric Belhache et Raphaël Pantais ont créé la société Invirtus Technologies, spécialisée dans la géolocalisation en intérieur et en extérieur des équipements.
Raphaël Pantais et Frédéric Belhache, cofondateurs et dirigeants de la start-up nantaise InVirtus Technologies. — Photo : Invirtus Technologies

La start-up InVirtus Technologies, spécialisée dans les objets connectés, vient de boucler auprès de BACS-Innov, la société d’investissement en capital-risque des alumni de Centrale et de Supelec, ainsi que d’investisseurs privés, une levée de fonds de 750 000 euros, incluant des concours bancaires apportés par Bpifrance, le Crédit Agricole et CIC Ouest. Cette opération fait suite à une première levée de fonds d’amorçage de 90 000 euros, réalisée en 2018, auprès des fonds Centrale Innovation et Audencia Business School.

Investir dans l'analyse des données

La start-up, fondée en février 2018 à Nantes, se donne ainsi les moyens d’accélérer la commercialisation de ses solutions de géolocalisation des biens et équipements. Celles-ci utilisent des trackers, fonctionnant à partir d’une puce miniaturisée. Collés sur des matériels, ils fournissent des informations sur leur géolocalisation précise, émettent des alertes lorsqu'ils sortent des zones autorisées et récoltent des informations sur leur utilisation : nombre de trajets, distance parcourue quotidiennement, durée d’utilisation… Ces données permettent d’optimiser l’utilisation des équipements ainsi suivis, mais aussi de les localiser avec précision ou encore de réaliser des inventaires.

« Jusqu’à présent, nous avions beaucoup investi sur la partie électronique du tracker. Avec cette levée de fonds, nous voudrions maintenant travailler sur l’aspect intelligence artificielle pour aller plus loin dans l’analyse des données, notamment sur la partie prédictive. Nous avons embauché deux développeurs pour cette partie R & D », indique Raphaël Pantais, cofondateur avec Frédéric Belhache d’InVirtus Technologies. L’autre objectif pour 2020 est également de faire évoluer le produit vers plus d’autonomie sur le plan énergétique et de le miniaturiser.

Déploiement commercial en France et en Europe

La levée de fonds doit également permettre à la start-up incubée dans les locaux de l’École Centrale de Nantes d’accélérer son déploiement commercial en France et en Europe. « Nous avons recruté un directeur commercial pour nous développer en propre. Nous avons par ailleurs noué deux partenariats : l’un avec le distributeur vendéen ARPCI, spécialisé en IoT industriel et également implanté en Espagne, l’autre avec un apporteur d’affaires en Suisse et au Benelux », annonce Raphaël Pantais. InVirtus cible principalement des industriels et logisticiens dans les domaines de l’aéronautique, de la défense, de la santé et du BTP.

L’entreprise, qui emploie 11 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires de 150 000 euros en 2019. Elle vise un objectif de 600 000 à un million d’euros en 2020. Ces revenus sont générés par la vente des trackers et par l'accès payant à la plateforme fournissant les services de géolocalisation. « Nous commençons à avoir de belles commandes en France et en Belgique. Nous avons également conçu des kits d'essai pour tester nos produits à un prix modique. Elles reçoivent un bon accueil. Nous avons vocation à aller rapidement à l’international », indique Raphaël Pantais, qui dit avoir noué des contacts intéressants aux États-Unis, tant auprès d’investisseurs potentiels que de partenaires commerciaux.

Frédéric Belhache et Raphaël Pantais ont créé la société Invirtus Technologies, spécialisée dans la géolocalisation en intérieur et en extérieur des équipements.
Raphaël Pantais et Frédéric Belhache, cofondateurs et dirigeants de la start-up nantaise InVirtus Technologies. — Photo : Invirtus Technologies

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail