Vendée

Événementiel

Grand prix de la Meule bleue : dernier tour de piste avant le clap de fin ?

Par A. B., le 18 septembre 2017

L'organisateur du Grand Prix de la Meule bleue, ce rassemblement d'entrepreneurs à mobylette qui s'est tenu le 16 septembre au Mans, avait annoncé que ce serait la dernière édition. Rien n'est moins sûr face à l'engouement des patrons pour l'événement. Retour sur cette course qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes sur le circuit Bugatti.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Ce devait être la dernière édition du Grand Prix de la Meule bleue, ce rassemblement organisé depuis trois ans et qui est passé par l'île d'Yeu, le passage du Gois à Noirmoutier ou encore les Champs-Elysées à Paris l'an dernier. « J'avais annoncé que c'était la dernière édition. Mais quand je vois l'engouement des gens, ça fait réfléchir à la suite à donner à tout ça », explique Philippe Maindron, l'organisateur en chef dont l'entreprise, Maindron Production, est implantée à La Rabatelière, en Vendée. L'organisation qui a nécessité « trois personnes à temps plein durant un an est compliquée, concède-t-il. Pour un budget de 920.000 euros que l'on peine à boucler, mais dont on espère qu'il nous en amènera d'autres. Il faut que l'on montre que les événements décalés sont une bonne solution ».

100 équipages sur le circuit Bugatti

Le 16 septembre, le Grand Prix de la Meule bleue a rassemblé 500 pilotes de 100 équipes et 15.000 visiteurs en tout (selon les organisateurs). Patrons, cadres, salariés, clients, partenaires étaient tout de rouge et blanc vêtus, unis dans un même délire sur le thème « les férias de la meule ». 

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail