Industrie

Duarib : L'industriel se projette désormais à l'international

Par Florence Falvy, le 07 mars 2014

Échafaudage Basé à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu, Duarib veut accélérer sa croissance à l'étranger en s'appuyant notamment sur des synergies au sein de CDH Group.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Duarib, c'est « le spécialiste de la soudure acier et alu ». La phrase est de Christophe Vinsonneau, président de CDH Group, né de la fusion en 2011 des sociétés Duarib, Centaure et Haemmerlin. Mais contrairement aux deux autres entités du groupe, « Duarib n'est pas une société exportatrice dans l'âme ». Pour autant, le groupe mise aujourd'hui sur elle pour faire rayonner un « savoir-faire made in France », à l'étranger. Présente dans les Dom-Tom depuis plus de quinze ans, la marque spécialisée dans la conception et la fabrication de structures d'échafaudages fixes et roulants et de plates-formes individuelles se tourne désormais vers le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord où la concurrence est rude mais le potentiel est bien réel. Et, dans les cinq prochaines années, il n'est pas exclu que Duarib pénètre d'autres marchés, comme la Russie, l'Angleterre et la Hongrie.




Déjà des filiales CDH group

Ces trois zones d'implantation ne relèvent pas du hasard, CDH Group ayant ouvert sur place des filiales. « On gagne ainsi du temps et on profite de la synergie entre les marques », relève le président de CDH Group. Visible dans 35 pays, CDH Group réalise aujourd'hui 35 % de son chiffre d'affaires (soit 30M€) à l'export. Si la part d'Haemmerlin et Centaure atteint respectivement 50 % et 20 %, Christophe Vinsonneau vise 35 % avec Duarib. Un chiffre qu'il avance toutefois avec prudence. CDH Group compte 350 employés, dont 80 à Saint-Philbert-de-Grand-Lieu. D'après Christophe Aubry, le directeur général délégué, 100.000 unités sont fabriquées par an sur le site industriel de 3,7 hectares, avec pas moins de 800 références. « Nous avons renouvelé pratiquement 100 % de la gamme depuis 2008 », complète Christophe Vinsonneau. Car répondre à un développement de marché, s'adapter aux normes de sécurité de plus en plus strictes, être attentif aux évolutions de la construction... Cela suppose d'adapter l'offre mais aussi l'outil de production. « Au cours des trois dernières années, nous avons renouvelé le parc de presses et allons acquérir cette année un nouveau robot de soudure », expose Christophe Vinsonneau. Coût de l'investissement : 300.000 euros. Le bureau d'étude travaille, quant à lui, sur de nouveaux matériaux. La direction n'en dira pas plus mais précise avoir déposé « plus de 150 brevets, plus de la moitié ayant moins de cinq ans ». Le positionnement de la marque a lui aussi évolué afin de « démocratiser le produit avec des prix plus accessibles », alors que, depuis deux ans, des produits sur-mesure sont venus également étoffer la gamme. Car, chez Duarib, la croissance à l'international passera aussi par le développement de nouveaux produits et l'innovation.

DUARIB



(Saint-Philibert) Directeur : Christophe Aubry 80 salariés CA (CDH Group) : 85 M€ 02 40 78 97 22

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture