Vendée

BTP

Coffrages Gaillard s'ouvre les portes du Grand Paris

Par Jéromine Doux, le 13 décembre 2018

La société vendéenne Coffrages Gaillard, qui propose des solutions de coffrages pour la construction et le génie civil, veut booster sa croissance. Elle vient de racheter l'entreprise SFMB qui fabrique des moules en bois aux portes de l'Île-de-France pour se positionner sur le chantier pharaonique du Grand Paris.

Pascal Barathon, dirigeant de l'entreprise Coffrages Gaillard en Vendée.
Pascal Barathon a repris l'entreprise Coffrages Gaillard en 2014. Aujourd'hui, il veut booster sa croissance en se positionnant sur le marché francilien. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

Un an et demi après avoir déménagé de Fontenay-le-Comte à Nieul-sur-l’Autise, en Vendée, Coffrages Gaillard a fait du chemin. L’entreprise de 9 salariés qui propose des coffrages pour le bâtiment, les balcons ou les escaliers, a vu son chiffre d'affaires passer de 800 000 € à près d’1,3 M€. Une croissance qui s’explique par un « carton » commercial et quelques investissements humains. « J’ai recruté une personne au bureau d’étude et un responsable administratif et financier », détaille Pascal Barathon, le dirigeant. Son objectif : déterminer les meilleures directions à prendre pour la TPE de neuf salariés.

Aujourd’hui, le dirigeant entame une stratégie de croissance externe. Il vient de racheter l’entreprise SFMB (5 salariés, 1,2 M€ de CA) qui fabrique des moules en bois. Une TPE installée à Trainou (Loiret), aux portes de l’Île-de-France. Et c’est justement ce qui intéresse Pascal Barathon. « Nous cherchions à être présents sur le Grand Paris, le chantier des dix ans à venir, explique le dirigeant. Les infrastructures vont se multiplier et les logements avec. » Jusqu’à présent, Coffrages Gaillard était trop loin pour se positionner sur les petites commandes de cette région. Avec SFMB, il espère bien remporter ces marchés. La société de moules en bois, experte sur le silicone et la résine, lui permet également de diversifier son activité dans le mobilier urbain.

Un rachat pour une bouchée de pain

Cette acquisition, Pascal Barathon la réalise pour une bouchée de pain mais préfère rester discret sur le montant. L’ancien dirigeant de SFMB partait en retraite et, faute de repreneur, il s’apprêtait à fermer l’entreprise. Il a donc cassé les prix. Une aubaine pour le patron vendéen qui ne rachète qu’une partie du stock, le fonds de commerce et les machines, afin de limiter les risques.

Le chef d’entreprise a également bénéficié d’un prêt d’honneur de 30 000 € de la part de Réseau Entreprendre et fait partie de la première promotion du programme Booster, qui vise à accélérer la croissance des entreprises. En plus de cette aide financière, il va être accompagné par deux ou trois dirigeants pendant deux ans. Un accompagnement dont il a déjà bénéficié en 2014, lorsqu’il a repris Coffrages Gaillard. Alain Chiron, l’ancien dirigeant de Leduc-Lebot, a suivi le nouvel entrepreneur pendant deux ans. Une aide accompagnée là encore, d’un prêt d’honneur de 25 000 €.

Viser l’export

Pour accélérer sa croissance, le dirigeant mise également sur d’autres investissements. Il vient de s’offrir une machine à commande numérique à 150 000 € pour gagner en compétitivité. « Nous allons pouvoir créer nos propres moules en interne. Toute la chaîne de fabrication sera réalisée de A à Z », détaille-t-il.

En parallèle, le chef d’entreprise vise l’export. « Le Sénégal et la Côte d’Ivoire sont les deux gros marchés en croissance dans le bâtiment », éclaire celui qui envisage de se positionner en Afrique dans les années à venir. Pour l’instant, l’enjeu est de faire passer son site internet en mode bilingue français-anglais. Avec, à terme, l’ambition d’augmenter le chiffre d'affaires de Coffrages Gaillard et de SFMB de 15 %.

Pascal Barathon, dirigeant de l'entreprise Coffrages Gaillard en Vendée.
Pascal Barathon a repris l'entreprise Coffrages Gaillard en 2014. Aujourd'hui, il veut booster sa croissance en se positionnant sur le marché francilien. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture