Lille

Services aux entreprises

Start-up

Pürse se positionne en chef d’orchestre des paiements dématérialisés

Par Jeanne Magnien, le 08 novembre 2023

Lancée conjointement par Auchan, Decathlon et Oney, la start-up lilloise Pürse entend simplifier la vie des e-commerçants et de leurs clients, face à la multiplication des acteurs du paiement. Grâce à la technologie qu’elle propose, les sites marchands peuvent proposer toute une palette de solutions de paiement à leurs clients. Et ainsi, mieux déclencher la vente.

Rami Salem a pris la direction de Pürse, start-up lilloise créée en 2021, spécialisée dans l’orchestration des paiements.
Rami Salem a pris la direction de Pürse, start-up lilloise créée en 2021, spécialisée dans l’orchestration des paiements. — Photo : Pürse

Certaines entreprises voient des bonnes fées veiller sur elles, dès le berceau. C’est le cas de Pürse, une start-up née d’un projet intrapreneurial mené au sein de la galaxie Mulliez. Et associant, excusez du peu, Auchan, Decathlon, et Oney. Des salariés de ces trois entreprises ont été chargés de déployer une nouvelle technologie d’orchestration des paiements, mise au point chez Decathlon. "Les acteurs du paiement se sont multipliés ces dernières années. Chaque client a ses habitudes avec un service, et s’il ne le retrouve pas au moment de payer son panier en ligne, il a 50 % de chances de l’abandonner. Nous aidons nos clients retailers à implémenter facilement tous ces acteurs du paiement sur leur site, pour augmenter leur taux de conversion, et sécuriser leur chiffre d’affaires", présente Rami Salem, qui a pris la tête de la start-up, créée en 2021 à Lille.

Développement rapide

Pürse assure déjà l’interface entre ses clients et quelque 80 plateformes de paiement. Car derrière des majors comme ApplePay, GooglePay, Paypal ou Oney, il en existe une kyrielle du même type, plus ou moins populaires selon les pays.

"Il est long et coûteux pour un retailer de signer un partenariat avec chacun de ces acteurs, puis de venir les plugger sur son site marchand. Nous proposons une solution clé en main : s’ils signent avec nous, ils sont automatiquement connectés à tous nos partenaires. C’est un irritant en moins pour leurs clients finaux", assure Rami Salem.

Directement financée par l’AFM, son actionnaire qui lui a offert un amorçage de 20 millions d’euros en guise de cadeau de naissance, Pürse se développe à grande vitesse, sur un marché qui évolue tout aussi rapidement. "En 18 mois, nous sommes passés de 10 à 65 personnes, et nous allons franchir la barre du million d’euros de chiffre d’affaires cette année, après avoir rentré zéro euro l’an dernier. De manière plus significative pour nous, le volume de chiffre d’affaires ayant transité par Pürse cette année a doublé et est passé à 4,5 milliards d’euros. Nous avons l’objectif d’atteindre, d’ici cinq ans, les 15 milliards d’euros processés. C’est beaucoup, et ça nous placerait en leader du marché", se projette Rami Salem.

Miser sur le phygital

Pour y parvenir, Pürse a déjà commencé à étendre sa clientèle au-delà de la galaxie Mulliez. "Forcément, nous avons un très fort ADN retail, mais notre solution peut intéresser tous types d’acteurs, dès que leur chiffre d’affaires dépasse les 10 millions d’euros. Nous sommes en négociation avec l’Ordre National des infirmiers par exemple, ou encore, des assureurs, des prestataires de services ou des chaînes de restaurants", détaille Rami Salem. Car la solution de Pürse peut aussi être déployée en magasins ou restaurants, dès lors que les salariés sont équipés de smartphones, qui se transforment en autant de terminaux de paiements. Elle offre alors une versatilité appréciée des consommateurs. "Outre les différents opérateurs de paiements, nous prenons aussi en charge différentes cartes cadeaux, qui ne sont pas toujours faciles à utiliser pour les consommateurs, toutes les enseignes ne les acceptent pas. Notre rôle, c’est vraiment de fluidifier les paiements, quel que soit le tunnel choisi par le client, et d’aider nos clients à s’adapter aux nouvelles pratiques, comme le paiement par virement instantané qui devient fréquent", complète Rami Salem.

Déjà présent à l’international au travers de clients comme Decathlon, Pürse compte intensifier sa présence dans la péninsule ibérique, un marché encore peu mature sur ces sujets, avant d’attaquer l’Europe du Nord et à moyen terme, le continent nord-américain.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition