France

Commerce

Les centres commerciaux ne veulent plus de pass sanitaire

Par Stéphane Vandangeon, le 31 août 2021

Confrontés à une baisse de leur fréquentation et confortés par plusieurs décisions de justice, les centres commerciaux demandent au gouvernement de suspendre l’obligation du pass sanitaire à l’entrée de leurs commerces.

Les centres commerciaux français auraient perdu un quart de leur fréquentation depuis la mise en place du pass sanitaire.
Les centres commerciaux français auraient perdu un quart de leur fréquentation depuis la mise en place du pass sanitaire. — Photo : Jeanne Magnien - Le journal des Entreprises

Le pass sanitaire n’a "pas d’impact économique", sauf dans les centres commerciaux où il a provoqué "une baisse de la fréquentation significative", a déclaré ce lundi 30 août le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Ces derniers, par l’intermédiaire de leur fédération, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), n’ont pas tardé à réagir. Ils demandent officiellement au gouvernement de suspendre l’obligation de présenter un pass sanitaire à l’entrée des grands centres commerciaux. Depuis sa mise en place, certaines voix s’étaient déjà élevées contre cette mesure, comme celle de Michel-Edouard Leclerc, les patrons des centres Leclerc [EDIT : la bronca s'est poursuivie depuis, appuyée notamment par le Medef].

Fréquentation en chute libre

Depuis le début du mois d’août, les centres commerciaux de plus de 20 000 m² sont soumis à cette obligation dès lors que le taux d’incidence de la pandémie dépasse les 200 pour 100 000 habitants. Les centres commerciaux soumis au contrôle du pass sanitaire ont perdu 30 à 40 % de leur fréquentation, assure le CNCC, cité par nos confrères du Figaro. Mais la mesure impacte aussi tous les autres centres commerciaux du pays, y compris ceux dans lesquels les réfractaires au pass peuvent encore librement circuler. Le CNCC estime qu’en moyenne l’ensemble des centres commerciaux français ont perdu un quart de leur fréquentation depuis la mise en place du pass.

Confusion

La raison ? Le fait d’imposer le pass sanitaire dans certains centres commerciaux crée "une confusion totale dans l’esprit de nos concitoyens", considère le CNCC. Une confusion entretenue par plusieurs décisions de justice. À Versailles, en Essonne, dans les Hauts-de-Seine et à Strasbourg, les tribunaux administratifs ont en effet suspendu les arrêtés préfectoraux imposant le pass sanitaire à l’entrée des centres commerciaux, estimant que cette obligation empêchait un libre accès des populations à des biens de première nécessité.

Les centres commerciaux français auraient perdu un quart de leur fréquentation depuis la mise en place du pass sanitaire.
Les centres commerciaux français auraient perdu un quart de leur fréquentation depuis la mise en place du pass sanitaire. — Photo : Jeanne Magnien - Le journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail