Finistère

Finance

CER France 29 investit à Brest pour mieux s'y développer

Par Isabelle Jaffré, le 17 novembre 2020

Le réseau associatif de conseil et d’expertise comptable CER France Finistère investit 4,8 millions d’euros dans un nouveau bâtiment à Brest de 2 300 m². Une centaine de salariés aujourd’hui disséminés sur trois agences seront ainsi regroupés pour permettre à l’entreprise de se développer sereinement.

CER France Finistère regroupe ses sites brestois zone de l'Hermitage.
CER France Finistère regroupe ses sites brestois zone de l'Hermitage. — Photo : © Groupe Idec

Cinq ans après avoir investi 4,5 millions d’euros pour un nouveau siège à Quimper, c’est cette fois à Brest que le réseau associatif de conseil et d’expertise comptable, CER France Finistère construit un nouveau bâtiment. L’investissement de 4,8 millions d’euros – dont 600 000 euros pour le terrain – vise à regrouper, zone de l’Hermitage, les différentes agences brestoises du réseau de gestion et comptabilité. « Nous sommes installés depuis déjà une trentaine d’années zone de l’Hermitage, rappelle Michel Mingam, le directeur général de CER France 29. Mais cette agence historique de 15 salariés est aujourd’hui trop petite au regard de notre croissance sur le marché. » Sur l’ensemble du Finistère, CER France emploie 530 salariés et réalise 34 millions de chiffre d’affaires. La structure a fait un bond en 2019 en fusionnant avec une autre association d’expertise-comptable : le Cedem avec ses 97 salariés et ses 5,7 millions d’euros de chiffre d’affaires.

L’association va donc regrouper ses trois agences brestoises – dont deux ex-Cedem - dans le nouveau bâtiment de 2 300 m² qui doit accueillir une centaine de salariés fin 2021 ou début 2022. « Il est également prévu que quelques salariés de nos agences de Saint-Renan, Lannilis et Landerneau y viennent travailler, ces agences étant elles aussi en croissance », précise Michel Mingam. Sera également intégré le cabinet brestois Fidu Plus Conseils (5 salariés, 200 clients) racheté le 1er octobre.

Regroupement des équipes brestoises

CER France 29 conservera cependant sa toute nouvelle agence du port de commerce, où 25 personnes ont emménagé mi-octobre. « Nous occupons tout le deuxième étage d’un bâtiment neuf, équipé de toutes les nouvelles technologies et des espaces de travail partagé. Cela a déjà permis de soulager les autres agences, explique le directeur. Dans le nouveau bâtiment, nous avons également repensé les espaces pour contribuer au bien-être des salariés. Regrouper nos équipes va notamment permettre une meilleure cohésion entre elles, davantage d’échanges. »

Le bâtiment va surtout permettre à CER France d’appréhender plus sereinement sa croissance en Nord Finistère « Les équipes des services de payes, comptabilité, conseils, etc. pourront enfin croître à leur rythme, sans être contraintes par le manque d’espace », note le dirigeant. L’association accompagne aujourd’hui 3 458 sociétés et entreprises (PME, artisans, commerçants, etc.) sur le territoire qui s’étend du Conquet à Landerneau, dont 1 079 dans Brest Métropole.

L’entreprise prévoit aussi de davantage accueillir ses clients. « Nous souhaitons mettre à disposition ces locaux pour leurs besoins de réunion par exemple. » CER France veut aussi développer les formations que l’association dispense à ses 10 700 clients finistériens en ressources humaines, fiscalité, analyse stratégique, création d’entreprises, communication, etc. « Nous formons pour l’instant 200 clients par an. L’idée est de monter en puissance, sans pour autant que nous ayons un objectif chiffré », précise Michel Mingam.

Accompagnement au temps de la Covid

Lors du premier confinement, l’association a réalisé 1 400 dossiers de demandes d’aides pour de l’activité partielle, gratuitement pour ne pas ajouter une pression supplémentaire sur les trésoreries de ses clients. « Pour les PGE (Prêts garantis par l’État) et fonds de solidarité, nous avons moins de visibilité car nous ne sommes pas intervenus directement. Nous avons organisé des webinaires pour expliquer aux dirigeants comment s’y prendre », indique Lionel Gueguen, expert-comptable chez CER France 29.

Pour l’avenir, Michel Mingam veut rester confiant sur sa stratégie de développement. « Il faut être lucide et prudent : notre dynamique va marquer le pas, c’est certain », analyse-t-il. L’expertise-comptable ne fait en effet pas partie des activités les plus affectées par la crise sanitaire actuelle, alors que ses clients s'avèrent, eux très impactés. Les équipes de CER France 29 se sont donc concentrées sur l’accompagnement des commerces, artisans, professionnels libéraux. « Au début du deuxième confinement, nous avons vu peu de défaillance, même si cela a été un coup de massue pour nos clients, et ce grâce aux aides de l’État. Cependant, nous voyons un impact négatif sur les nouvelles installations d’entreprises. Nous conseillons d’ailleurs aux créateurs de repousser le lancement de leur entreprise », poursuit Lionel Gueguen. « Nous voyons aussi que les territoires ruraux résistent mieux, complète Michel Mingam. De notre côté, nous sommes organisés pour la mobilité de nos collaborateurs afin d’accompagner au mieux nos clients, qui, aujourd’hui plus que jamais, ont besoin de conseils au-delà de la simple comptabilité. »

CER France Finistère regroupe ses sites brestois zone de l'Hermitage.
CER France Finistère regroupe ses sites brestois zone de l'Hermitage. — Photo : © Groupe Idec

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail