SBN
. Entre proximité et réactivité, c'est du propre!

Par la rédaction, le 06 novembre 2009

Installée à Ploufragan, la Société Bretonne de Nettoyage SBN a su, en l'espace de 25 ans, marquer le département et la région de son empreinte - propre -. D'un service netteté au sens strict à du «multi-service au sens propre». Avec un credo: innover. Hélène Collet
Photo : Le Journal des Entreprises

Bientôt 25 années de coopération et pas une trace de temps qui passe sur les visages de Jean-Charles Cosson et Thierry Raoult, les deux associés de la Société Bretonne de Nettoyage. Et encore moins sur les sols et murs des locaux impeccables de SBN, situés sur le parc d'activités des Châtelets à Ploufragan. Tout est net, jusqu'au leitmotiv défendu: dynamisme, disponibilité, réactivité pour une PME qui mise sur la proximité, tant dans son approche client que géographique. «Notre créneau multi-service constitue notre force majeure qui nous démarque des grosses enseignes nationales, martèlent les deux associés. Via la diversification, la visée était celle de la prospection voire de la survie dans les dix premières années.»




Coup de balai sur l'attentisme

C'est le 25janvier 1985 que SBN voit le jour... dans la cave du domicile parental de Jean-Charles Cosson à Ploufragan. Car, si l'on accorde à la jeunesse la primeur de ses idées, le monde économique la stigmatise. Il est peu aisé, à 19 ans, de faire valoir son sérieux lorsqu'on se lance avec un copain du même âge dans la création d'entreprise. Alors, quand la banque consent à leur accorder quelque 10.000 €, c'est pour l'achat du strict minimum en matériel de nettoyage. Avec l'aide de Me Cosson qui se charge gracieusement des tâches de secrétariat. «Malgré six premiers mois rudes, nous avons été pugnaces. Nous avons embauché notre premier salarié en avril1986 et des premiers contrats d'envergure ont été signés avec la galerie marchande du Centre Leclerc à Plérin, la CPAM ou encore la société briochine Manoir Industries.» Très vite apparaît la nécessité économique de sortir du sillon exclusif des prestations courantes de nettoyage (60% de l'activité aujourd'hui). La SARL développe alors les travaux ponctuels et spécifiques du nettoyage industriel, en étant notamment la première sur le terrain du déblocage de silos. C'est l'éclosion de la marque commerciale Net Clean'Industrie (35% de l'activité). En 1989 et une vingtaine de salariés plus tard, les deux associés investissent 500m² de locaux construits dans la Z.A. du Sabot à Ploufragan. Ils n'en occupent dans un premier temps que la moitié, mettant le reste en location. Face à la croissance des effectifs - 100 salariés - et des moyens techniques, l'ensemble du bâtiment sera occupé dix ans plus tard. En 1993, premières vicissitudes du métier lorsqu'un grand compte dépose le bilan. Jean-Charles Cosson et Thierry Raoult redoublent d'efforts en multipliant les chantiers hors de la région et redressent peu à peu la barre.




La stratégie multi-service de proximité

Un grand ménage de printemps s'envisage dès lors en termes de politique commerciale: la diversification de l'activité vers des services annexes et complémentaires. Ainsi naît en 2003 Net Explor'air et l'offre de prestations «hautement techniques» d'hygiénisation des réseaux aérauliques et de nettoyage et dégraissage des hottes. «Une activité lancée dès 2001 qui connaît un coup de projecteur intéressant en ces temps de pandémie grippale», confie Thierry Raoult, en charge de son développement commercial. Et en janvier2005, c'est l'ouverture de la filiale Maintenance Bâti Service MBS de petits travaux en bâtiment. Car l'exigence de netteté ne doit pas empêcher l'émulsion d'activité ! Ces dix dernières années, SBN a vu son effectif doubler pour atteindre près de 200 salariés, justifiant un déménagement, en 2007, dans les 1.600m² de locaux actuels (2600m² réhabilités et 1M€ investi). Pour Jean-Charles Cosson, «SBN n'a pas d'ambitions nationales car l'expérience prouve que la qualité du service de proximité est à ce prix. Au volume pour le volume, nous privilégions, du département au Grand Ouest, le déploiement d'activités en synergie pour un client qui tend vers la sollicitation d'un interlocuteur unique.»

Photo : Le Journal des Entreprises