Côtes-d'Armor

Infrastructure

Le conseil départemental met fin au Wimax pour 11 millions d'euros

Par Julien Uguet, le 29 novembre 2018

Lancé en grande pompe en 2008 par Claudy Lebreton, alors président du conseil départemental des Côtes-d’Armor, le projet de déploiement du haut débit via la technologie Wimax a tourné au fiasco. L’ardoise pour en sortir s’élève à 11 millions d’euros.

Le réseau @rmoric, délégué par le Conseil départemental des Côtes-d'Armor, à la société Armor Connectic, devait matérialiser les ambitions haut débit du territoire.
Le réseau @rmoric, délégué par le Conseil départemental des Côtes-d'Armor, à la société Armor Connectic, devait matérialiser les ambitions haut débit du territoire. — Photo : @JulienUguet

La première tranchée avait été creusée en 2008 du côté de Mûr-de-Bretagne. En choisissant ce territoire rural, Claudy Lebreton, alors président du conseil départemental des Côtes-d’Armor, avait voulu démontrer que l’accès au haut débit était un enjeu structurant fort pour sa collectivité. Fort mais risqué et coûteux.

42 millions d’euros investis

Baptisé @rmoric, le futur réseau haut débit costarmoricain avait choisi de s’appuyer sur la technologie Wimax, proposée par le consortium Eiffage-SFR, au profit de la technologie Fiber To The Home (FTTH), déployée par l’opérateur historique Orange. Délégué à la société Armor Connectic, ce projet d’envergure tablait sur un investissement de 42,4 millions d’euros, dont 17 millions d’euros de fonds publics à la charge du conseil départemental, des subventions régionales et européennes, le solde étant à la charge du délégataire.

Dix ans plus tard, c’est un fiasco financier qui prévaut. Successeur de Claudy Lebreton à la tête du Département, Alain Cadec a mis un terme à la concession, d’une durée de 20 ans, avec Armor Connectic. « Rapidement, les difficultés financières sont apparues, confirme l’intéressé. En 2012, la société annonce 6,1 millions d’euros de rentrées contre 18 millions prévus. Le réseau déployé peine à séduire les opérateurs et le Wimax se révèle obsolète par rapport à la fibre. »

Des pertes abyssales

L’espoir d’une viabilité économique s’est effondré en 2015 avec une annonce de pertes financières frôlant 9 millions d’euros. Armor Connectic s’est retourné vers son donneur d’ordres, c’est-à-dire le Département, pour renégocier le contrat de déploiement et de commercialisation. « Le risque évalué en cas de défaillance d’Armor Connectic était astronomique, ajoute Alain Cadec. On parlait de 22,5 millions d’euros. »

Dans un premier temps, SFR et Eiffage proposent une rupture à l’amiable pour un montant de 21 millions d’euros. Le consortium se voit opposer une fin de non-recevoir par Alain Cadec qui décide d’entamer un bras de fer.

Le réseau revendu à SFR

Après deux ans de négociations, l’indemnisation de rupture versée par le conseil départemental des Côtes-d’Armor s’élève à 11 millions d’euros. Elle est compensée pour partie par la vente du réseau existant à SFR (4 millions d’euros) et une participation de la Région de 2 millions d’euros, soit un reste à charge de 5 millions d’euros. « L’ancienne majorité a fait une erreur importante, cela arrive, tacle Alain Cadec. Malheureusement, elle s’est entêtée et les conséquences auraient pu être plus graves encore. »

Engagement dans Mégalis

Pour poursuivre le déploiement du haut débit sur son territoire, le Département est désormais engagé au sein du réseau Mégalis porté par les équipes de Loïg Chesnais-Girard. « Les 26 000 bénéficiaires des infrastructures déployées par Armor Connectic, qu’ils soient particuliers ou entreprises, doivent être rassurés, précise Eugène Caro, conseiller départemental délégué au numérique. Ce réseau va continuer à être exploité, il n’y aura pas de rupture de service. »

Le réseau @rmoric, délégué par le Conseil départemental des Côtes-d'Armor, à la société Armor Connectic, devait matérialiser les ambitions haut débit du territoire.
Le réseau @rmoric, délégué par le Conseil départemental des Côtes-d'Armor, à la société Armor Connectic, devait matérialiser les ambitions haut débit du territoire. — Photo : @JulienUguet

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture