Saint-Brieuc

Juridique

Le cabinet d'avocats Avril-Marion passe au numérique

Par Julien Uguet, le 24 avril 2017

Sous l'impulsion de ses quatre associés, le cabinet d'avocats Avril-Marion multiplie les initiatives, notamment autour du numérique, pour placer le client au coeur de son process de travail.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Fondé en 1974 par Yves Avril, le cabinet d'avocats Avril-Marion commence à doucement se faire un nom au sein du barreau costarmoricain et breton. Pilotée par quatre associés (Chrystelle Marion, Bertrand Leroux, Laëtitia Sibillotte et Benjamin English), la PME développe ses compétences autour de quatre pôles d'activité en droit immobilier, droit commercial et des affaires, responsabilité professionnelle et droit social. « Les entreprises, les collectivités locales et les professions libérales font partie de notre coeur de clientèle, précise Chrystelle Marion, entrée au cabinet en 1998 et associée depuis 2002. Notre management, volontairement participatif, a pour objectif de ne pas rester cloisonner dans ses dossiers. Bien entendu, nous avons chacun des spécialités, mais l'idée est bien de placer le client au coeur du process pour lui offrir le meilleur service possible. »

Anticiper les conflits

Si la gestion et le traitement des contentieux restent aussi l'une des marques de fabrique des associés Avril-Marion, le cabinet milite activement, depuis de nombreuses années, pour des interventions de médiation. « L'idée est de limiter les procédures longues et coûteuses. C'est là aussi l'un de nos métiers, celui de conseiller au mieux sans influencer la décision. » Cette logique a amené le cabinet à faire entrer le numérique au coeur de son process. « Autant anticiper la dématérialisation et l'ubérisation potentielle de nos métiers, confirme Benjamin English. Nos métiers évoluent, s'enrichissent, se complexifient avec le droit, etc. Cela nécessite d'être plus réactifs et proches des clients. Le numérique doit nous offrir plus de fluidité et d'interactivité et va changer cette relation. La mise en place d'un extranet dédié vers eux est une solution par exemple. »

Un travail en réseau

Membre fondateur d'Eurojuris, réseau d'avocats, d'huissiers de justice et de notaires, Avril-Marion s'enrichit au quotidien des travaux de ce réseau multicompétences. « On ne peut plus rester seul dans son coin en étant persuadé de savoir tout sur tout. Ce club nous permet d'échanger sur l'évolution de nos pratiques, les nouveaux outils, etc. C'est aussi la possibilité de tisser des liens avec d'autres professions du droit dans une logique de partenariat complémentaire et non de concurrence. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises