Lyon

BTP

Minéka s’affirme sur le champ du réemploi de matériaux

Par Pierre Lelièvre, le 13 janvier 2021

Minéka, association lyonnaise, s’attache à collecter et redistribuer à prix solidaires des matériaux issus de chantiers du BTP encore viables et destinés à la benne. Après quatre ans de mise en place progressive, les volumes traités par la structure progressent fortement. Une dynamique liée à la prise en considération du secteur pour l’économie circulaire.

Joanne Boachon, architecte de formation a créé, à Villeurbanne, Minéka, une association qui collecte et distribue les matériaux du BTP destinés à la benne.
Joanne Boachon, architecte de formation a créé, à Villeurbanne, Minéka, une association qui collecte et distribue les matériaux du BTP destinés à la benne. — Photo : DR

Accompagner le secteur du BTP vers un modèle responsable et durable. Tel est la raison d’être de l’association Minéka depuis sa création il y a un peu plus de quatre ans. Fondée par Joanne Boachon, architecte de formation, la structure lyonnaise défend une approche nouvelle dans le secteur du bâtiment. Alors qu’il représente le premier émetteur de déchet, le secteur de la construction se laisse, petit à petit, séduire par des initiatives bâties autour du réemploi de matériaux de construction. « Il y a quelques années, il n’y avait pas de lieu pour se procurer des matériaux issus de la déconstruction », explique la dirigeante de cette association loi 1901, qui collecte auprès des professionnels de la construction des matériaux viables mais destinés à la benne.

Issus du gros ou du second œuvre, les ressources sont ensuite redistribuées par la plateforme de 700 m² de Villeurbanne où elles sont stockées. « En quatre ans d’activité, Minéka a collecté quelque 133 tonnes de matériaux dont 70 pour la seule année 2020 », souligne Joanne Boachon. Pour l’année qui s’ouvre, la structure qui a réalisé 100 000 euros de chiffres d’affaires (hors subventions) en 2020 et salarie 4,5 équivalents temps plein vise les 120 tonnes collectées.

Persuasion et conseils

Preuve que la dynamique du secteur autour de l’économie circulaire commence à essaimer. Pourtant, tout n’a pas été simple. « Il a fallu convaincre le BTP de notre projet qui est essentiellement porté par des femmes. Nous avons dû faire face à un peu de sexisme et de misogynie au départ, mais nous avons fait la démonstration de notre utilité à travers le résultat de nos différentes expérimentations », avance la directrice de l’association.

Aujourd’hui, l’architecte s’emploie également à déployer du conseil auprès des maîtres d’œuvre sur les questions de la déconstruction et de la réduction des déchets. « L’objectif est d’apporter notre expertise sur le réemploi des matériaux à travers une palette d’outils comme la réalisation d’un diagnostic ressources mais aussi sur la recherche de repreneurs, qui peuvent être aussi bien des chantiers, des ressourceries mais aussi d’autres professionnels du secteur », évoque Joanne Boachon. Les deux-tiers du CA sont réalisés par ces prestations. « Le conseil est beaucoup plus rémunérateur et nous permet de financer la partie collecte et vente, moins rentable », ajoute-t-elle.

L'association Minéka a déjà collecté plus de 130 tonnes de matériaux du BTP qu'elle redistribue aux professionnels de la construction et aux particuliers
L'association Minéka a déjà collecté plus de 130 tonnes de matériaux du BTP qu'elle redistribue aux professionnels de la construction et aux particuliers - Photo : DR

Réseau de TPE et PME du bâtiment

Pour se fournir en matériaux, Minéka peut compter sur une cinquantaine d’entreprises du bâtiment qui collectent et lui permettent de remplir son stock. « Ce sont en majorité des TPE et des PME mais nous avons aussi des collectivités et institutions ainsi que quelques grands groupes », précise-t-elle. Ces « fournisseurs-collecteurs » participent également financièrement à la vie de l’association mais, note Joanne Boachon, le coût demeure inférieur à une mise en décharge.

En face, l’association revendique plus de 700 adhérents sensibilisés au projet d’économie circulaire. « Ce sont aussi bien des professionnels que des particuliers qui ont des besoins plus ou moins récurrents en matériaux et qui s’approvisionnent chez nous à des prix solidaires ». Pour faire face à la montée en puissance des sollicitations de professionnels, l’association compte profiter du début d’année pour se structurer et continuer à se faire connaître. Un recrutement pour l’animation du stock est prévu début janvier.

Joanne Boachon, architecte de formation a créé, à Villeurbanne, Minéka, une association qui collecte et distribue les matériaux du BTP destinés à la benne.
Joanne Boachon, architecte de formation a créé, à Villeurbanne, Minéka, une association qui collecte et distribue les matériaux du BTP destinés à la benne. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail