Grand Est

Services

La CCI Alsace Eurométropole renforce ses services aux entreprises

Par Lucie Dupin, le 21 novembre 2019

Afin de compenser une perte de revenus liée à la baisse de la taxe pour frais de chambre, les CCI développent leur offre de service, à l'image de la CCI Alsace Eurométropole. 

Jean-Luc Heimburger préside la CCI Alsace Eurométropole.
Jean-Luc Heimburger préside la CCI Alsace Eurométropole. — Photo : © Bartosch Salmanski

Les chambres de commerce et d’industrie, concernées par la baisse des taxes pour frais de chambre, s’organisent pour trouver de nouvelles sources de financement. Sur les quatre années à venir, cette baisse est de l’ordre de 400 000 M€ pour le réseau CCI France. Sur un budget annuel de 45 M€, la CCI Alsace Eurométropole est quant à elle concernée à hauteur de 10 M€, soit 2,5 M€ par an sur quatre ans. Pour compenser cette perte de revenus, la CCI Alsace Eurométropole mise sur le développement de ses services facturés aux entreprises.

Services repensés

L’offre va ainsi être requalifiée et augmentée de nouvelles prestations.Après enquête auprès de 1000 entreprises représentatives du tissus économique, la CCI Alsace Eurométropole a ainsi reconfiguré l'envergure de son offre, passant de 220 à 130 services, avec une hausse tarifaire pour certains d'entre eux. «Nous sommes dans un esprit d'entreprise avec la création d'une marge et de résultats. Nous avons un travail de fond avec nos collaborateurs pour vendre autrement et passer d'une logique d'établissement semi-public à privé», souligne Jean-Luc Heimburger, président de la CCI Alsace Eurométropole. 

Offre immobilière

 La CCI veut également faire connaître ses actifs immobiliers. En Alsace, la CCI recense 80 salles, amphithéâtres, et autres halls qui peuvent être mis à disposition pour l'organisation de congrès, conférences, séminaires etc. Ces actifs sont répertoriés en ligne via la plateforme alsacecongres.fr, « sans pour autant concurrencer les organisateurs d'événements » , précise Jean-Luc Heimburger, qui vise un objectif de 5% de rentabilité des structures.

La CCI rappelle par ailleurs être le deuxième acteur de la formation après l’Education nationale, là encore source de développement de revenus. « Si nous enregistrons une réussite de l’offre à 100 %, à fin 2022, nous espérons avoir gagné 4 à 5 M€ de CA à travers une hausse des prix sur l’offre existante et à travers une offre nouvelle à enrichir chaque année, notamment avec l’appui de l’offre nationale de CCI France », projette enfin Jean-Luc Heimburger.

Jean-Luc Heimburger préside la CCI Alsace Eurométropole.
Jean-Luc Heimburger préside la CCI Alsace Eurométropole. — Photo : © Bartosch Salmanski

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.