Strasbourg

Levée de fonds

Coronavirus : l’EM Strasbourg en appelle aux entreprises pour aider les étudiants en précarité

Par Lucie Dupin, le 28 avril 2020

L’EM, l’école de management de Strasbourg, lance une levée de fonds auprès des entreprises et des collectivités pour venir en aide aux étudiants impactés financièrement par la crise du coronavirus. 

L'EM Strasbourg, qui compte 3600 élèves, lance une levée de fonds pour les aider financièrement pendant le confinement.
L'EM Strasbourg, qui compte 3600 élèves, lance une levée de fonds pour les aider financièrement pendant le confinement. — Photo : © Bartosch Salmanski - 128db.fr

C’est une initiative inédite lancée par l’EM Strasbourg. Avec la propagation du coronavirus et l’éclatement de la crise sanitaire, nombre d’étudiants de l’école de management strasbourgeoise se sont retrouvés en difficulté. L’EM Strasbourg, en partenariat avec la Fondation de l’Université de Strasbourg, vient donc de lancer une levée de fonds auprès des entreprises et des collectivités pour venir en aide aux étudiants en situation de précarité. Le confinement a en effet entraîné pour certains la perte de leur job étudiant ou l’annulation de stages en entreprise gratifiés.

L’établissement d’enseignement supérieur explique « qu’avec la crise liée au Covid-19, des frais inattendus ont dû être engagés par les étudiants. C’est notamment le cas pour les élèves qui, dans le cadre de leur cursus, suivent une année d’études à l’étranger, dans les 230 universités partenaires à travers le monde. D’autres étudiants, qui occupent des emplois à temps partiel, se retrouvent sans travail et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins. ». Ainsi, pour Herbert Castéran, directeur de l’EM Strasbourg, « l’impératif est d’éviter le décrochage de la scolarité ». Au cours de l’année universitaire, l’EM consacre 190 000 euros pour accompagner les étudiants en difficulté financière. Dans ce contexte de crise sanitaire, l’ensemble de l’enveloppe annuelle a déjà été distribué pour remédier à l’urgence de la situation.

Un coup de pouce aux futurs collaborateurs des entreprises

Le chef d’établissement a conscience « qu’il s’agit là d’une démarche exceptionnelle qui intervient dans un moment tout aussi bien délicat pour les entreprises. Or, nos étudiants sont leurs futurs collaborateurs et nous voulons coûte que coûte qu’ils puissent poursuivre leur cursus ». Difficile encore pour Herbert Castéran d’évaluer les montants des dons qui peuvent bénéficier d’avantages fiscaux lors de cette levée de fonds ouverte pendant un mois à un mois et demi et hébergée par la Fondation de l’Université de Strasbourg.
Pour autant, celui-ci insiste « sur chaque don, même de petites contributions peuvent aider ». L’école compte 3 600 étudiants et son directeur estime à « une centaine le nombre d’élèves dans un besoin urgent d’aide immédiate et entre 500 et 700 le nombre d’étudiants nécessitant une aide financière moins urgente ». L’EM Strasbourg s’engage « à tenir informé l’ensemble des donateurs sur l’utilisation des fonds ».

Stages en entreprise compromis

Le confinement a également eu des répercussions sur la poursuite du cursus pour les étudiants stagiaires et apprentis. Les étudiants de 2e et 3e année du programme Grandes Écoles ainsi que les étudiants en Master 1 et 2 doivent effectuer une partie de leur formation en entreprise sous la forme d’un stage d’une durée de trois à six mois. Lorsque les missions de stage peuvent être réalisées en télétravail, c’est la solution préconisée par l’EM pour assurer la poursuite des missions. Cependant, beaucoup de stages sont interrompus par les entreprises qui ne se considèrent plus en mesure de proposer les conditions nécessaires à leur réalisation.

Ainsi, début avril, sur 682 étudiants en stage, l’EM avait recensé 183 stages réalisés en télétravail et 72 ruptures de stage. Cependant, la situation de 383 étudiants-stagiaires était encore en cours d'évaluation. Dans ces cas de figure, l’EM accompagne les étudiants pour trouver un autre stage ou en reporter la période. En dernier recours, une validation du stage sous forme de rendus de dossiers académiques est envisagée. En revanche, la question ne se pose pas pour les étudiants dont le stage se tient en présentiel dans les établissements médicaux. C’est par exemple le cas pour les élèves suivant un Master en gestion de la santé.

L'EM Strasbourg, qui compte 3600 élèves, lance une levée de fonds pour les aider financièrement pendant le confinement.
L'EM Strasbourg, qui compte 3600 élèves, lance une levée de fonds pour les aider financièrement pendant le confinement. — Photo : © Bartosch Salmanski - 128db.fr

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail